Broken World


 

Partagez | 
 

 Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lukhya
Moitié de démon

MessageSujet: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Sam 17 Déc - 10:35

Lukhya fixait le plafond depuis un petit moment déjà. Il avait fini par le connaître par coeur, de la moindre fissure à la moindre tâche et sa surface blanche n'avait plus le moindre secret pour l'enfant. Cela faisait maintenant plusieurs jours que Kara était morte du pouvoir de l'enfant, pas volontairement bien sur, il l'avait une fois de plus utilisé pendant son sommeil, ce qui lui était arrivé à deux ou trois reprises depuis que ceux-ci s'étaient manifestés pour la première fois, si bien que le gamin dormait avec un véritable système anti-incendie à côté de son lit : Une bassine. La nuit ou Kara était morte avait toutefois été un peu différente. Pour une raison quelconque le petit demi-démon s'était endormit dans la chambre de la jeune humaine qui n'était pas vraiment au courant des fréquents incendies provoqués par l'enfant, lequel avait préféré ne rien dire à ce sujet, car il aurait alors du avouer qu'il avait réclamé l'aide de la démone qui les retenaient prisonniers pour apprendre à les contrôler, ce que Kara n'aurait pas accepté.

Le gamin ne se rappelait pas très bien de cette nuit, son esprit ayant préféré occulter les détails les plus traumatisants auxquels il avait assisté. Ne restaient que des cauchemars qui le réveillait plusieurs fois par nuit et un sentiment de culpabilité dont il ne parvenait pas à se défaire. Passées les premières heures où il n'avait fait que pleurer, au point que Ayu chargé de rester à ses côtés alors que Erelyth gérait une situation de crise avait fini par l’assommer, le gamin s'était montré complètement apathique voire fuyant, refusant de communiquer avec qui que ce soit et passant presque tout son temps enfermé dans sa chambre. Depuis le gamin passait ses journées entre longues séances de fixage de plafond et sommeil entrecoupé de réveils brûlants, son pouvoir ayant décidé d'être aussi instable que son porteur depuis l'incident.

Au bout d'un long moment ou le gamin n'avait fait que fixer le plafond silencieusement, ce dernier se redressa finalement. Il pouvait sentir au même étage que celui où se trouvait les chambres la présence d'Erelyth, rien d'anormal, la démone ne quittait plus beaucoup les lieux depuis quelques temps, bien que le jeune demi-démon ne lui ai pas adressée la parole depuis plusieurs jours, la solitude commençait à peser sur ses épaules et bien que la crainte de devoir tôt ou tard  devoir faire face à ses actes étreignait toujours le gamin, il abandonna finalement sa place sur un coup de tête et se dirigea vers la porte de la chambre qu'il ouvrit doucement.

Lukhya resta un temps hésitant sur le pas de la porte, ne sachant pas très bien si chercher de la compagnie était une très bonne idée. Il se décida toutefois à se remettre en route, s'obligeant à détourner le regard en passant devant la chambre qui avait été celle de Kara puis il se dirigea tout droit vers le salon occupé par la démone dont il s'approcha lentement jusqu'à n'être plus qu'à quelques dizaines de centimètres de celle-ci. Ne sachant que dire le gamin se contenta de rester silencieux tout en fixant un point invisible quelque part de l'autre côté de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t19-lukhya
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Lun 19 Déc - 12:20

Echec et mat. Erelyth était installée dans son canapé favoris, les jambes croisées et la tête reposée sur son poing. Elle poussa d'un doigt fin le plateau de shogi et la table qui allait avec, lassée d'une stratégie testée de nombreuses fois. A la place elle caressa la surface lisse d'un jeu de cartes. Quoi de plus abstrait qu'un démon connaisseur de cartomancie ? Invention humaine pour connaître le dessein du destin aux travers des mêmes croyances qui ont façonné le monde des démons, cela avait toujours été mal vu et porteur de mauvaises augures qu'un démon pratique ce genre de "bassesses absurdes". Pourtant, Erelyth se fichait pas mal de ce qui était mal vu ou non auprès de ses semblables. La cartomancie était une science comme un art, le tarot un savoir faire. Les cartes effrayaient les démons car elles ne savaient pas mentir. Les cartes fascinaient les humains car ils ne pouvaient pas connaître l'exactitude de leur savoir, de leur énergie. Erelyth afficha un bref sourire sur un visage de marbre. Palazzo serait surement tombé amoureux s'il avait connu l'affection profonde d'Erelyth pour les cartes. Toujours de sa main de libre, Erelyth commença à mélanger le paquet de cartes sur une autre table basse, plus proche du couffin. Les arcanes majeurs, puis mineurs. Elle pouvait d'ores et déjà sentir l'énergie filtrer entre ses doigts, une sensation qu'elle redécouvrait à chaque brasse avec plaisir.

Quatre jours s'étaient écoulés. Quatre jours qu'Erelyth s'était enfermée au dernier étage de son QG et avait donné l'ordre de repousser ou d'abattre toute personne désirant entrer sans permission. Sans sa permission. Ces mesures n'auraient pas été bien efficaces si le Prince Démon de la Discorde avait décidé d'entrer de force, mais il ne semblait pas assez stupide pour tenter quoique ce soit. Ainsi personne n'avait franchit les portes du territoire d'Erelyth. Elle ne sortait que deux fois par jour pour chercher de quoi nourrir le jeune démon avec qui elle cohabitait. Un repas à base de viande, un autre plus léger. Elle s'arrangeait toujours avec Victor qui était la seule personne à l'avoir vu en plus des démons que la diplomate avait sous ses ordres. S'il n'avait pas de quoi satisfaire la démone, celle-ci partait chasser directement en dehors des frontières de la ville, pour ne pas être dérangée. Elle avait consacré la première journée à changer tout ce qui avait été brûlé, asphyxié ou même humidifié après l'incident de Lukhya et Kara. Pour le reste du temps, elle le passait à tirer les cartes, jouer au Shogi, évitant de se perdre dans des pensées qu'elle savait néfaste pour elle.

Si certains démons et même quelques humains aiment à s'isoler pour réfléchir aux conséquences de leurs actes, de ceux des autres, ou pour se ressourcer, Erelyth n'était pas de ce genre. Plus elle s'isolait physiquement du monde, plus elle isolait son esprit de la même manière, comme si rien n'existait. Pourtant, il n'était pas rare qu'au cours de ces quatre jours des pensées parasites se logent dans son esprit. Les paroles de Ludwig, de Malphas, la situation dans laquelle elle s'était trouvée. Elle mentirait en prétextant ne pas avoir pensé à rejoindre l'humain qui l'avait invité, cela aurait été une belle vengeance vis à vis de Malphas. Mais elle se serait ainsi laissé envahir par le peu d'émotions qui lui restait, et elle aurait perdue face au monde ; elle ne pouvait pas le tolérer, du moins, pas pour l'instant.

La nuit était tout juste tombée. Erelyth avait ses longs cheveux blancs détachés. Elle avait placé sa chevelure de neige d'un même coté droit, qui finissait sur un lacet en cuir pour les ramener en un même point. Elle avait troqué ses vêtements usuels pour un simple peignoirs qui ressemblait fortement à de la soie rouge, avec quelques brodures ci et là formant de magnifiques fleurs d'or. Encore une fois sa tenue n'était pas sans rappeler quelques peintures et estampes japonaises, la couleur de ses yeux irréels contrastant avec le formalisme des humains. Elle avait redressé la tête lorsqu'elle sentit la créature au même étage qu'elle se lever de son lit. Ses deux mains brassaient maintenant les cartes de tarots ainsi que l'énergie qui les animait, un regard d'améthyste posé sur l'ensemble des gestes. Avec le reflet de la lune et de quelques bougies disséminées dans la pièce, la scène semblait tout droit sorti du tableau d'un peintre d'il y a quelques décennies humaines. La petite créature vint se poster à quelques dizaines de centimètres de là où se trouvait la démone. Sans même adresser un regard à Lukhya, Erelyth pouvait deviner qu'il ne venait pas parce qu'il avait faim. Même son énergie semblait aussi hésitante qu'il devait l'être.


"Je partirais te chercher ton dîner dans un peu moins de deux heures. Victor m'a promit du veau avec des patates pour une fois, mais il va falloir attendre si tu vas faim."
Toujours pas un regard. La démone avait beau savoir que le demi-démon n'était surement là que pour briser la solitude dans laquelle il s'était installé, Erelyth avait parlé d'un ton mécanique, comme si de rien n'était. A la différence prêt qu'il s'était passé beaucoup de choses, que ce soit pour elle-même ou pour l'enfant. Lukhya ne devait pas avoir besoin de se voir rassurer. Peut-être était-ce simplement le signe qu'il était désireux de savoir ce qu'il allait lui arriver ? Erelyth, au fond, n'en n'avait pas grand chose à faire. Elle ne comprenait même pas sa propre situation, et pour parer à tout questionnement elle s'était isolée socialement plus que physiquement. Elle agissait avec un automatisme propre aux poupées de cires que l'on commanderait à l'aide de fil. Aucune hésitation, une maîtrise parfaite du moindre mouvement, du moindre haussement de paupière. Elle avait emprunté un masque qu'elle n'utilisait qu'en cas de crise, pour ainsi dire. Elle continua de brasser ses cartes de tarots, à l'écoute de l'enfant non loin d'elle, des fois que l'envie de discuter le prenne, il était bien la seule personne dans cette ville à pouvoir encore approcher la démone sans se voir déchiqueter.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Lukhya
Moitié de démon

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Mer 21 Déc - 9:48

Alors que Lukhya demeurait silencieux et que son regard restait fuyant ce fut finalement Erelyth qui vint briser le silence qui régnait entre eux deux. Le gamin ne leva pas les yeux et se contenta d'écouter les paroles de la démone qui ne provoquaient aucune émotion particulière chez lui. La perspective du prochain repas était quelque chose qui l'aurait intéressé dans une autre vie mais à présent qu'il avait perdu tout repère la nourriture ne l'enthousiasmait plus particulièrement.

Le gamin ne répondit finalement pas et tourna les talons avec l'intention de regagner sa chambre pour changer d'avis en cours de route et s'asseoir sur un fauteuil positionné non loin du canapé que Erelyth affectionnait tant. A nouveau le gamin s'emmura dans l'ambiance pesante qu'il avait lui même créé autour de lui depuis plusieurs jours. Son regard se baladait à présent sur le plancher, tout aussi inintéressant que le plafond de la chambre. Le petit demi-démon poussa un soupir d'ennui avant de finalement poser son regard en direction de la démone. Celle-ci se comportait de manière complètement différente depuis quelques jours. Plus exactement depuis le jour du décès de Kara. Bien sur l'enfant n'était nullement au courant des tensions qu'il pouvait y avoir eut au sein du groupe de l'Ombre aussi reliait-il le comportement d'Erelyth au seul événement dont il avait connaissance. Quelques secondes s'écoulèrent encore avant que le petit ne se décide finalement à poser la question qui lui brûlait les lèvres.

-Est-ce que je vais mourir ?

Le gamin se mordilla les lèvres à peine les mots échappés. Pourtant il guetta la réponse avec appréhension. Bien sur, si la démone avait du le tuer, l'enfant serait déjà mort et d'ailleurs celui-ci ne voyait pas très bien quelles raisons elle aurait eut de le supprimer, à moins que la vie de Kara lui eut importé et encore. En revanche, le gamin ne douta pas une seconde que son retour à la Résistance ne soit son dernier voyage. S'il ne connaissait pas très bien Ludwig, l'excursion à la taverne ayant été l'une de ses premières confrontations directes avec le chef de la Résistance, il n'ignorait pas l'absence de compassion de ce dernier. Une fois le demi-démon devenu inutile et pire ayant provoqué la mort d'une membre de la Résistance, il y avait fort à parier que la décision de se débarrasser de lui de manière définitive soit rapidement prononcée, restait à savoir quand, l'enfant ayant peu à peu perdu le compte des jours qui le séparaient de la fin de son séjour au QG de l'Ombre.

.......................................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t19-lukhya
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Mer 21 Déc - 10:59

Elle sentit le petit s'en aller, Erelyth brassait toujours les cartes entre ses mains. L’énergie qui défilait entre ses doigts était une sensation qui lui faisait presque oublier les problèmes qu'elle avait, pour peu que l'on définisse la situation comme problématique. Finalement le jeune blond s'installa sur un fauteuil non loin de l'emplacement du canapé, l'hésitation perceptible dans son aura. Il posa finalement la question qui devait lui brûler les lèvres, du moins Erelyth le supposa après la manière dont il venait de s'exprimer. Elle s'arrêta un instant de jouer avec ses cartes pour poser un regard neutre sur l'enfant. Erelyth ne se souvenait pas si elle avait un jour eu peur de mourir, après tout les démons étaient des êtres immortels. S'ils devaient être conscient qu'ils pouvaient trouver la mort de plusieurs manières différentes, nombreux étaient ceux à avoir écarter cette possibilité après quelques décennies. Peut-être que pour un aussi jeune être mortel cela avait plus d'importance ? Le jeu de cartes dans une main, la démone utilisa l'autre pour se démêler avec douceur sa longue chevelure blanche.

"Si tu comptes te laisser mourir de faim ou sauter de cet étage, il est possible que tu trouves la mort oui."

Erelyth soupira. Elle se comportait encore comme si elle devait jouer des mots et de son interlocuteur, comme si elle avait une quelconque information à filtrer. Comme quoi, les vieilles habitudes étaient difficiles à perdre lorsqu'on n'y faisait plus attention. Elle claqua sa langue contre ses dents, signe d'un mécontentement évident. Elle reporta son attention sur ses cartes, et se remit à les brasser, un sourcil légèrement froncé.

"Non, ni moi ni quiconque de l'Ombre n'attentera à ta vie. Et tu ne repartiras pas auprès de Lud... de la Résistance, si c'est cela que tu me demandes."

Rien que prononcer le nom d'un des deux chefs faisait remonter des souvenirs désagréables qu'Erelyth tentait de chasser depuis quelques jours. Elle avait mieux à faire que de se retrouver au milieu d'enfantillages entre un demi-démon frustré et un démon incapable de bien se conduire... du moins, c'était ce dont Erelyth tentait désespérément de se convaincre. D'un geste mécanique, la démone déploya ses doigts pour laisser voleter une carte, qui se posa dos à la table-basse.

"Tss. Le Mat..."

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Lukhya
Moitié de démon

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Ven 23 Déc - 23:08

Alors que Lukhya guettait avec impatience une réponse à sa question les mots que prononça Erelyth ne furent pas exactement ceux que le petit demi-démon attendaient. Bien sur que si il sautait par la fenêtre il mourrait, pas besoin d'être un génie pour savoir ça et le gamin aurait pu arriver à la même conclusion seul. N'étant pas suicidaire, il était évident que le danger ne viendrait pas de son propre comportement alors... Pouvait-il espérer une meilleure réponse que celle-ci ? Une seconde l'enfant fut tenté de répliquer, la colère succédant pour la première fois à la détresse qu'il avait ressentit depuis le décès de Kara. Il ouvrit la bouche prêt à laisser celle-ci s'exprimer puis se ravisa dans la seconde qui suivit. S'il n'osait plus se rebeller contre la démone depuis que cette dernière l'avait ramené dans sa prison dorée, c'était d'autant plus vrai maintenant que celle-ci affichait une tête d'enterrement. Alors que le gamin posait son regard sur ses genoux tout en se demandant s'il avait bien fait de quitter sa chambre la véritable réponse à sa question arriva finalement :

"Non, ni moi ni quiconque de l'Ombre n'attentera à ta vie. Et tu ne repartiras pas auprès de Lud... de la Résistance, si c'est cela que tu me demandes."


Le gamin leva un regard étonné dans la direction d'Erelyth. Il allait rester ici ? Éternellement prisonnier de l'Ombre ? Si sa situation était plus que confortable il n'avait pas l"habitude de rester enfermé des jours entiers sans rien d'autre à faire que d'attendre que les heures passent. Erelyth avait-elle des projets le concernant ? L'enfant voyait mal en quoi il pourrait être utile au groupe de l'Ombre avec le peu de capacités qu'il possédait. Était-ce encore un des jeux de Malphas ? Lukhya sentit une migraine poindre avec toutes ces questions qui tournaient dans sa tête, il descendit finalement de son fauteuil et se dirigea vers sa chambre sans rien ajouter alors que Erelyth semblait pester au sujet de dieu seul sait quoi concernant ses cartes.

Le petit demi-démon poussa la porte de sa chambre et s'y enferma à nouveau. Il ne regagna pas son lit tout de suite et à la place balaya la pièce du regard... Le gamin ne savait pas très bien ce qu'il pouvait chercher, d'ailleurs ce n'est pas comme s'il y avait eut quelque chose à trouver. Son regard s'attarda un bref instant sur une portion du plancher qui avait été brûlé et la culpabilité revint lui étreindre la poitrine. Il se détourna mais le sentiment ne disparaissait pas. Il sentit une boule se loger dans sa gorge et du lutter une nouvelle fois contre les larmes. Dans une autre vie il aurait pu aller rechercher un peu de réconfort auprès de Kara mais à présent ne restait plus qu'une démone maussade qui jouait aux cartes...

A nouveau la porte de la chambre de Lukhya s'ouvrit alors que ce dernier changeait à nouveau d'avis et regagnait le salon quitté à peine cinq minutes auparavant. Cette fois l'enfant se dirigea immédiatement vers le canapé favori d'Erelyth et prit place à ses côtés tandis que ses doigts venaient s'accrocher à l'un des bras de la démone.

-Je veux pas rester tout seul...

.......................................................................
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t19-lukhya
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Mer 28 Déc - 12:57

Le petit ne répondant pas, Erelyth se désintéressa de son jeune interlocuteur pour se concentrer une nouvelle fois sur ses cartes. Activité vaine puisqu'elle ne cessait de penser à la créature qui venait de se renfermer dans sa chambre. Elle soupira. La démone aurait put faire un effort pour entamer la conversation, voilà des jours que les deux occultes ne parlaient et ne voyaient personne. Loin de ressentir le moindre regret, la démone aux cheveux argentés pensa sincèrement à aller proposer à Lukhya une quelconque activité. Elle ne savait pas ce qui se passait dans la tête du demi-démon, mais il n'était pas nécessaire d'avoir étudié la psychologie pour deviner qu'il n'était pas en bon état psychique. Erelyth capitula et reposa le paquet de cartes sur la table basse. Un coude posé sur l’accoudoir de son canapé, sa tête vint rejoindre son poing. Son regard d'améthyste aux pupilles singulières se perdit dans le ciel dégagé qui dansait au travers de la fenêtre. Il n'y avait que peu de lumières au dehors, comme d'habitude.

Erelyth ferma les yeux, bercée par le doux bruit des bougies consumées par de minces flammes. Elle rouvrit les yeux lorsqu'elle sentit quelque chose s'aggriper à son bras droit. Intriguée, elle tourna la tête vers la petite créature craintive qui venait de se coller à elle, dans un gémissement enfantin. La petite tête blonde était venu s'asseoir proche d'erelyth, ce qui était une première.


"Je veux pas rester tout seul..."

Surprise, Erelyth resta quelques secondes sans bouger. Elle laissa mollement retomber son bras sur l'accoudoir, puis se redressa légèrement faisant en sorte que Lukhya accompagne son mouvement sans le brusquer. Elle passa le bras que le petit avait agrippé autour de ses frêles épaules, et ramena le demi-démon doucement vers elle. D'une main hasardeuse mais maîtrisée elle caressa avec douceur quelques mèches blondes. Erelyth ne faisait pas dans le social, non. Elle ne l'avait jamais fait. Pourtant elle était habituée à être confrontée à tous types de créatures. Lukhya avait une réaction très humaine et très juvénile, Erelyth savait plus ou moins comment apaiser ce que les Hommes appellent "gros chagrin". Même si, à l'instant présent, la présence du petit était aussi réconfortante pour elle. Elle se découvrait un instinct maternel depuis son arrivée à Eden Lake qui la surprendrait toujours.

"Alors exceptionnellement, ça nous fait un point commun..." murmura Erelyth avec un sourire dans la voix à l'intention du jeune demi-démon.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Lukhya
Moitié de démon

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Ven 30 Déc - 13:24

Lukhya sentit la partie supérieure de son corps se raidir alors que la démone passait son bras par dessus ses épaules et l'attirait contre elle. Si le gamin ne fit rien pour se dégager il ne se sentait pas forcément très à l'aise aussi proche de sa geôlière, à croire qu'il n'avait pas réfléchit en venant réclamer sa présence. Quelques secondes passèrent avant que le petit demi-démon ne se détende contre le flanc de la démone et n'accepte le contact de sa main dans ses cheveux sans tressaillir. L'enfant n'était pas particulièrement friand de contact physique, bien qu'il s'y fasse généralement assez bien. Il devait toutefois admettre que la présence proche de Erelyth avait quelque chose d'apaisant, l'enfant resta un petit moment silencieux avant de se décider à poser l'une des questions qui le taraudait.

-Est-ce que je vais devoir rester prisonnier tous le temps ?

L'enfant avait beau retourner cette question dans tous les sens il ne parvenait pas à ne serait-ce que trouver un début de réponse. Savoir qu'il ne retournerait pas auprès de Ludwig, lequel ne se serait sans aucun doute pas embarrassé à chercher à comprendre dans quelles circonstances l'incident avait eut lieu était un réel soulagement. Sans doute le gamin aurait-il du se sentir reconnaissant envers l'Ombre mais tout naïf qu'il puisse être du haut de ses huit ans, le petit demi-démon savait très bien que l'Ombre n'agissait sans aucun doute pas par pure bonté d'âme. Tôt ou tard le gamin devrait payer sa dette ce qui soulevait la question du comment... Il avait déjà donné le peu d'informations intéressantes sur la Résistance qu'il connaisse, c'est à dire trois fois rien. Il ne savait pas se battre, ses pouvoirs étaient défaillants et il faudrait plusieurs années avant qu'il ne les maîtrise ne serait-ce qu'un petit peu alors quoi ?

Pendant qu'il guettait la réponse de la démone une autre question dont la réponse était moins importante à ses yeux lui vint à l'esprit. Le gamin attendit quelques minutes, laissant le soin à Erelyth de répondre à ses interrogations passées puis au silence de s'installer encore un peu avant de demander :

-Pourquoi tu es en colère ?

Le gamin ne laissait que très rarement sa curiosité s'exprimer. Cependant ce revirement de comportement chez Erelyth qu'il avait toujours vu d'humeur égale l'intriguait. Accepterait-elle de lui répondre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t19-lukhya
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Jeu 12 Jan - 20:47

La démone s'attendait à la première question du jeune demi-démon, mais perdue dans ses pensées elle se laissa surprendre par la seconde. Sans montrer son interrogation, elle arrêta le geste presque affectueux qu'elle avait depuis quelques minutes et se redressa complètement. Si même le petit arrivait à déterminer ce qui passait par les changements de comportement d'Erelyth, c'est qu'il y avait un sérieux problème à résoudre. Et puis reprendre contenance maintenant ne ferait qu'attiser un peu plus la curiosité de Lukhya, quoiqu'un peu déplacée.

"Déjà pour te répondre, non, tu ne vas pas rester prisonnier. A vrai dire tu redeviendras libre de tes mouvements à la fin de la semaine. Du moins, à condition que tu acceptes de rejoindre l'Ombre de ton plein gré."

Pâle explication pour retarder la réponse à la seconde interrogation du jeune demi-démon. Plus lucide et intelligent qu'il n'y paraissait, Erelyth ne savait pas quoi répondre. Dire la vérité serait peut-être contre-productif, et elle ne voulait pas prendre se risque. Ses forncils blancs se froncèrent sensiblement et la démone croisa ses bras sur sa poitrine. Elle ramena une main sur son menton tout en réfléchissant. En fait, ce qui la bloquait était l'utilisation que Lukhya faisait du mot "colère". Dans le vocabulaire peu élaboré du petit, la démone n'était pas certaine de comprendre ce qu'il entendait par là et cela la gênait. Pour poursuivre la conversation, la bienséance aurait voulut qu'elle lui demande de définir avec plus de précision ce qu'il entendait par là. Mais elle se ravisa, elle n'avait ni le temps ni la patience.

"Je ne suis pas en colère, commença-t-elle, du moins pas comme tu l'entends."

Elle secoua la tête. Lukhya n'allait pas comprendre si elle commençait une envolée lyrique. Elle reprit un visage plus détendu et chercha à capter le regard de son petit protégé.

"C'est que..."

Décidément, les mots se coinçaient dans sa gorge lorsque la vision de l'affrontement avec Ludiwg lui revint en mémoire. Sa faiblesse aussi, et l'obligation de se réfugier derrière son chef dont elle avait momentanément des capacités à diriger. Et surtout, pour la première fois en dix ans, Erelyth avait été ébranlée dans sa loyauté envers Malphas. Si elle était en colère, c'était peut-être plus contre elle que contre quiconque. Mais ça, elle n'était pas prête à l'avouer de vive voix. Dans un soupir, elle tenta de se reprendre.

"Je ne sais pas comment tu me vois, ou comment tu perçois les démons et l'Ombre en général. Mais disons que pour la première fois depuis quelques siècles, j'ai été en violent désaccord avec plusieurs personnes qui m'étaient... importantes, en quelques sortes. Je ne suis pas en colère, j'ai juste préféré m'isoler quelques temps en attendant que la tempête passe... au moins en partie."

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Lukhya
Moitié de démon

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Sam 14 Jan - 15:59

Le gamin guettait avec impatience la réponse à sa première question tout en la craignant en même temps. Alors que la démone se redressait l'enfant s'éloigna légèrement d'elle sans quitter le canapé toutefois. Si le petit demi-démon jugeait la première partie de sa réponse satisfaisante, la seconde partie ne lui plaisait pas beaucoup. De telles conditions n'auraient pas due beaucoup le changer de ce qu'il avait connu jusque là, l'Ombre ou la Résistance c'était pour lui la même chose, deux cause qu'il n'avait pas choisies d'embrasser mais qu'on lui imposait pour une raison inconnue... Le gamin serra les dents et ne fit aucun commentaire. A quoi aurait-il du s'attendre d'autre..? Le problème était qu'il n'en avait pas la moindre idée, il n'y avait tout simplement pas réfléchit, bien trop peu optimiste pour se laisser aller à rêver d'un futur meilleur...

C'est l'air impassible qu'il écouta la réponse à sa seconde question qu'il n'avait posé que par politesse ou encore parce qu'il s'était laissé aller à éprouver un court élan de sympathie pour la démone. Si individuellement chacun des mots prononcés par cette dernière était aisément compréhensibles pour le petit, ce dernier ne parvenait pas à saisir toute la profondeur du sens qu'ils avaient dans cette phrase. Le gamin resta silencieux quelques secondes essayant de comprendre puis il abandonna finalement l'idée.

-Pourquoi vous me tuez pas tout simplement ?

Quand cette question lui échappa le gamin en était lui même surprit. Pourtant c'était peut-être la question qui avait le plus de sens dans toute celle qu'il avait posées ce soir là. Cependant l'enfant n'était pas sur de vouloir en connaître la réponse et c'est sans attendre qu'il se redressa et descendit du canapé.

-Je vais me coucher...

Le gamin quitta le salon non sans ressasser au fond de lui les sentiments qui le tourmentaient. Quand il atteignit la porte de sa chambre la colère dominait par dessus toutes les autres et au lieu de rentrer dans la pièce il resta plusieurs secondes immobile devant la porte, hésitant à y entrer. Son regard dévia pour venir se poser dans la direction qui menait vers l'étage inférieur. Sans même avoir à se concentrer il sentait que le bâtiment était rempli d'autres occultes, démons pour la plupart, lesquels ne feraient qu'une bouchée de lui s'il se risquait dans les étages inférieurs mais ne venait-il pas de sous entendre qu'il préférait être tué qu'utilisé encore une fois ? Le gamin hésita encore une seconde puis se dirigea vers la sortie. Il posa son regard sur la poignée de la porte qu'il s'imaginait déjà faire fondre afin de la rendre inutilisable mais les choses n'étaient pas aussi simple et encore une fois ses pouvoirs refusèrent de lui obéir. Le gamin, frustré se contenta donc de passer la porte et de descendre dans les étages inférieurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t19-lukhya
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    Lun 13 Fév - 21:06

La démone n'eut pas le temps de répondre à la question énoncé que son jeune protégé partait dans une pièce annexe. Elle s'était levée, mais avait finit par se rasseoir.

"Simplement car nous ne sommes pas tous des meurtriers."

Le murmure ne serait probablement pas audible par le jeune demi-être. Quand bien même, Erelyth l'avait plus prononcé pour s'en convaincre. Mais qui avait-elle à convaincre ? Elle-même ? L'Ombre, elle le savait, n'était pas une organisation destinée aux meurtres. C'était une sorte de jeu malsain orchestré par deux enfants à l'âge adulte. Et encore... Malphas et Ludwig pouvaient-ils vraiment être considérés comme des adultes ?

Erelyth se réveilla en sentant le demi-démon s'éloigner de l'étage. Un juron s'étouffa entre ses lèvres, et elle se précipita vers la fenêtre. Elle fit un signe un peu trop violent qui manqua de la faire basculer en avant. Heureusement, un des démons qui gardaient l'endroit se précipita vers elle, interloqué.

"Je lève l'ordre concernant le demi-démon. Que personne ne l'abatte !"

Le démon, surpris, opina du chef et émit un long sifflement. Rassurée, mais une nouvelle fois trempée, la démone retourna à son fauteuil. Au moins, si le gamin devait mourir, l'Ombre n'en serait pas responsable.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de psychologie [Erelyth] [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken World :: Partie RP :: Zone 1 :: Quartier général de l'Ombre-
Sauter vers: