Broken World


 

Partagez | 
 

 Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]   Sam 4 Mar - 1:31


De toutes tes personnalités, celle d'Insyndia était sûrement l'une des plus réfléchie, des plus malsaines. Et c'était sûrement elle qui prenait le plus de sens dans la guerre qui naissait entre quelques résistants et l'Ombre. Même si, dans les faits, tu n'attaquais que peu les membres de ladite Résistance, préférant jouer avec les faibles humains. Les pervertir était amusant et nuisait aux humains. Ceux-ci vivaient comme des proies apeurées.

Mais tu n'étais pas là que pour t'amuser des pathétiques créatures que t'offrait Eden Lake. Tu avais un devoir, une certaine responsabilité et alors que tu étais sur une tour en ruine, à guetter les proies potentielles, tu ressentis une aura t'approcher. Cela ne te fit guère quitter les humains de vue : tu ressentais clairement que c'était l'un de tes pairs. Tu étais concentré, tu n'avais pas l'intention qu'un subalterne, sa puissance n'étouffait pas assez tes sens pour que tu aies à le calculer. Mais c'est lui qui brisa le silence, dans la langue propre aux démons.

- La chef veut te voir, Syn.
؄ La Chef ? Moi ? On se connait ?
- Ouai, Erelyth. Ouai, toi, Syn. Et non.
؄ Bien bien, je communiquerai ça dès que j'aurai le temps.
- Maintenant.

Le ton ne te plaisait pas, il t'intimait des ordres alors que tu sentais à son aura la faiblesse de ceux qu'on ne considérait que bon à envoyer des messages. Ce n'était qu'un larbin, l'écraser serait dans tes capacités, si tu changeais de facette. Hélas, la belle Insidia n'aimait guère céder la scène et tu resterais là aussi longtemps que possible. Du coup, tu te retournas vers  le démon inférieur en quittant ton lieu d'observation. Visiblement, cela ne te plaisait guère d'avoir été convoqué. Tu te demandais bien ce que tu avais bien pu faire comme bêtise pendant ton sommeil. Enfin, pendant qu'une autre facette "jouait".

Doucement, mutine, tes lèvres se pincèrent et un visage charmant apparu alors que tu joins tes deux mains, finalement, signe généralement que ton intérêt augmentait. Tu étais une petite curieuse et ton désire de paix cédait souvent aux nouveautés. Socialement, il fallait un certain temps avec qu'une personnalité s'éveille pleinement sur ce qu'elle était. Insyndia, tu venais enfin de récupérer un esprit sain, moins parasité par les autres.

؄ Bien merci, je sais où se trouve le Quartier Général, je n'aurais ni besoin d'un guide, ni d'un garde-du-corps ...  Oust ♥

Et le démon partit, rapidement, tu décidas de quitter ta tour en ruine pour rallier l'endroit demandé. Tu te demandais ce que la Seconde de l'Ombre pouvait bien trouver à te dire ! Mais cela vaudrait sûrement la peine et  refuser une telle convocation risquer de t'attirer de sévères ennuis.

C'est donc quelques minutes plus tard que j'arrivai devant le bastion de l'Ombre, heureusement, je ne m'aventurais jamais bien loin dans les zones, hormis durant mes missions. Ce n'était d'ailleurs peut-être que ça ? Mais les choses évoluaient et je serai sûrement aux premières loges pour les voir grandir.

Doucement, je me rendis là où je devais retrouver la Seconde de l'Ombre, Erelyth. Je m'annonçai avec plus de respect que le Démon moyen. Je considérais que c'était naturel de marquer un minimum de respect envers mes supérieurs.

؄ Enchantée, Insyndia, vous m'avez fait demander ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]   Sam 11 Mar - 21:42

Quelques heures, non... quelques jours étaient déjà passés depuis l'entrevue de la démone avec son chef. Cela avait eu lieu... lundi ? Mardi ? Qu'importe. Erelyth avait décidé de reprendre du poils de la bête, et ce bien qu'elle rechigne toujours à sortir et à s'aventurer hors du quartier de l'Ombre. Ainsi, elle avait dépoussiérer quelques registres. Ou plutôt... elle en avait créée. Cela devenait insupportable de devoir faire appel aux ombres et à ses subordonnés pour récolter les informations liées à la hiérarchie de leur joyeux bordel organisé. Non, cela ne pouvait pas continuer, et même si Erelyth possédait une mémoire infaillible, l'Ombre possédait des zones d'ombres avec de mauvais jeux de mots.

En farfouillant quelque peu dans son bureau, certains étaient venus lui apporter des informations ou plutôt, des anecdotes, sur certains participants ou non-participants au mouvement. Pour ainsi, il y avait des personnalités intriguantes... et c'est comme cela que la démone aux cheveux d'argent avait fait demander Syn. Présent peut-être depuis un moment, le plus effarant était que les rapports au sujet de l'étrange démon -ou démone ?- étaient tous... incohérents. Sanguin, puis passif, logique puis belliqueux, autant en passer et des meilleurs. Un mouvement de la main, vif, un ordre lancé, et la démone n'avait plus qu'à attendre l'arrivée de son invité. Au sein de murs bien plus que gardés, Erelyth avait réduit son aura à néant, comme si elle n'était ni humaine, ni démone, ni rien d'autres existant à cette terre. Cela lui permettrait de deviner si le démon -ou la démone ?!- était réceptif à ce genre de choses... ou n'était qu'une vulgaire loque animale nourrit d'énergie.

Elle était assise sur son bureau de bois, au milieu d'une bibliothèque éloignée de la poussière par ses soins. La pièce était décorée grâce à l'aide de Malphas, le reste était de l'invention ou de la confection de la démone. Quelques siècles passés dans le monde des humains lui avait permit d'acquérir une agilité et une dextérité hors pair... y compris avec ses mains.  Ainsi elle se perdit dans un vieux lustre au-dessus de sa tête, dont les éclats de verre miroitait dans l'améthyste de ses yeux. Bras croisés sur sa poitrine, elle n'orienta son regard plus bas que lorsqu'elle sentit une présence particulière, mais qui ne lui était pas inconnue. Elle tourna son regard vers la silhouette du moins singulière. Erelyth hocha doucement sa tête en avant, et invita d'un signe de la main la créature occulte à se placer sur le fauteuil au milieu de la place, face au bureau. Elle avait noté le nom déclaré, mais ne laissa rien paraître, à l'écoute.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]   Lun 13 Mar - 11:40


Tu étais curieuse, aujourd'hui, mais celle-ci grimpa significativement lorsqu'en entrant, tu fus surprise : en effet, en arrivant devant la porte, tu fus certaine que ton interlocutrice était absente, ne ressent absolument rien, et pourtant lorsque tu ouvris la porte, une créature d'apparence féminine se tenait bien là, derrière son bureau.

Tu ne comprenais absolument pas ce que cela signifiait, mais cela te mettait en appétit ! Avec un certain niveau de contrôle, serais-tu capable de donner à ton aura un impact effroyable ou la faire disparaître. Mais tu restais malgré tout ... interloquée, car Malphas n'en était pas à ses premières fantaisies : était-elle seulement une démone ?

Bah, tu n'étais pas du genre à contester l'organisation d'un prince-démoniaque. Mais si tu ne dis mot en te dirigeant vers la chaise offerte, ton regard ne put s'empêcher d'observer tout ce qu'il était possible de l'être. Si tu étais parfaitement intriguée par les créations ici exposées, tu étais tout aussi surprise que l'endroit soit aussi propre. Tu n'aurais toi-même pas l'idée de faire le ménage. Mais peut-être que les cadres avaient des démons inférieurs dont la seule utilité était, précisément, de rendre le tout agréable à regarder ? Là encore ... Peut-être !

Malgré ta passion débordante pour l'inconnu, tu ne fus visiblement pas des plus bavarde, tu ne comprenais pas le sens de tout ceci et tu cherchais à faire collaborer les "autres" pour qu'ils puissent t'expliquer pourquoi une telle convocation. Soit ils étaient de mauvaise foi et n'osaient t'avouer une incartade, soit ils étaient vraiment "innocents". Mais cela ne changeait rien au fait de ton malaise naissant : la femme était taciturne et tu étais devant elle sans avoir la moindre idée de la raison pour laquelle tes petites fesses s'assirent en cet instant devant celle qui était la Seconde de l'Ombre.

Tu plissas alors lentement les yeux pour lui sourire. Si tu ne ressentais pas son aura, elle, si tant est qu'elle en était capable, verrait alors une aura anormale pour une démone. Déjà, l'aura n'était pas claire, pas définie. Comme si plusieurs couches indépendantes la composait. Mais celle qui était la plus claire, semblait calme, quoique animée d'une douceur tout à fait ... non propice aux actions démoniaques. Mais dans les couches inférieures, d'autres émotions, plus malsaines, semblaient en léthargie.

Après son invitation à t'asseoir, tu restas un long moment ... silencieuse, gardant ton sourire et ces yeux plissés, jouant avec une natte de cheveux. C'était particulièrement perturbant : les démons n'étaient pas connus pour de longues discussions philosophiques et souvent ils préféraient l'action au calme, pourtant aucune de vous deux ne semblaient décidées à parler. Mais dans le doute, tu allais enfin parler.

؄ Je ne sais pas si vous attendez un aveu, mais en toute honnêteté, je n'ai rien fait ! Bira est un peu grognonne, comme à son habitude, mais elle me jure de n'avoir rien fait dernièrement qui puisse nous attirer le courroux de votre excellence. Donc, à moins que je ne sois agréable à votre regard, si vous n'avez rien à me dire, je vais prendre congé de vous !

Dis-tu avec une once de candeur. Si j'étais calme, en réalité, toi la belle Insyndia, tu ne supportais pas rester sans rien faire, il y avait trop de choses à découvrir. Et les hautes strates ne t'avaient jamais réellement intéressés et lorsque tu voyais sa bibliothèque fournie, tu n'avais pas du tout envie d'en faire partie : qu'il était triste d'être si puissant et de devoir s'embêter à gérer des dossiers en tout genre.

Délicatement, tu te relevas, prête à partir, pensant réellement qu'il ne s'agissait là que d'une erreur administrative et que, finalement, tu pouvais bien faire autre chose. Mais avant même d'être sermonnée, tu ajoutas une petite réplique.

؄ En tout cas, vous êtes une personne bien étrange ♥

Et là, tu faisais directement référence à son absence d'aura. Tu n'avais jamais rencontré cela chez les membres de l'Ombre. Tu aurais aimé l'expliquer, mais tu savais que ça t'exposerait à des questions indiscrètes que tu préférais éviter. Tu n'avais ni le tact de Synbia, ni la puissance de Bira, alors tu préférais simplement éviter la confrontation directe avec ces dangereuses personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une convocation inattendue [Pv : Erelyth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken World :: Hors RP :: RPs abandonnés-
Sauter vers: