Partagez | 
 

 Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 10:10

Si la distance qui séparait le palais démoniaque de la Taverne n'avait pas suffit à apaiser les pensées confuses qui se bousculaient dans le crane de Malphas au moins celui-ci avait-il retrouvé sa capacité à aligner deux pas sans se casser la figure. C'est maître de lui même et le visage impassible que le démon passa la porte du bar, remarquant aussitôt quelques visages et auras familiers, notamment ceux de Ludwig et de son second... Comment s'appelait-il déjà ? Bah ça serait tête de fouine, ça lui allait à merveille.

Le brun s'avança entre les tables, snobant volontairement ceux à qui ils ne voulait pas parler et quand je dis "ceux" je parle bien évidemment des membres de la résistance. Le démon demeurait également silencieux vis à vis de sa seconde ne sachant que penser de la bombe qu'elle avait balancée plus tôt au palais. Fini de s'amuser, le brun ne trouvait plus si drôle de la taquiner à présent, il se montrait même plutôt distant ce qui n'allait encore pas arranger d'éventuelles tensions entre eux.

Après avoir commandé un verre au démon tavernier, cette fois d'un alcool plus doux que son incontournable boisson démoniaque, le brun trouva place à l'une des rares tables encore libre. Faut pas croire mais on s'enjaillait pas mal à Eden Lake entre deux tentatives de survivre au milieu des occultes et Dwenma et Karl faisaient salle comble presque tous les soirs. En bref ce n'était peut-être pas une bonne idée pour un chef de l'Ombre tout fraîchement revenu au pays et sa seconde  avec qui il passait la soirée le plus bizarre de son existence de venir s'afficher ainsi mais il était un peu tard pour reculer à présent.

Le démon cherchait encore un sujet de conversation quand deux personnes se levèrent et s'approchèrent de tout deux. Malphas contracta la mâchoire. Manquait plus qu'eux...
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 12:48


Comment en était-il arrivé là ? Ah, mais si, la réponse était évidente...

— Adrian... soupira le chef des résistants, tout en sirotant une gorgée d'alcool.

Il était certes résistants, mais entre les questions plus osées et agaçantes les unes que les autres de son complice et allié, ainsi que l'alcool, il soupira bruyamment. Pour une fois, Ludwig ne portait pas son masque. Tout cela à cause d'un pari.

— Allez, souris chef ! Et comme je le dis... tu sais, on s'entend bien elle et moi, hein ? Je suis a-bso-lu-ment certain que tu lui plais. Elle a bien accepté de boire un verre avec toi l'autre jour, non ?

Ludwig amorça un geste vers son sabre mais se fit arrêter par le sourire narquois de son second. Agacé par ces incessantes remarques plus futiles les unes que les autres. Cela faisait déjà quelques heures que cela durait... et le pari ne prendrait fin qu'à l'aube. Quelle drôle de lubie. Adrian, de son côté, jubilait.

— Oh, oh, oh ! Regarde qui voilà !

— Mmmh ?

Fatigué, le visage de Ludwig reprit des couleurs quand il aperçut un binôme relativement puissant arriver dans la Taverne noire de créatures. Mitigé entre le soulagement d'apercevoir une personne qu'il appréciait, et le fait qu'Adrian avait encore gagné un pari, il ne lâcha pas du regard la diplomate aux cheveux coiffés d'une manière si élégante.

— Chef... chef ! Regarde ! En plus, ils sont venus ensemble mais ils ont l'air de faire la gueule... c'est l'occasion rêvée, non ? Regarde, regarde ! T'as vu ce superbe kimono ? On dirait qu'elle s'est préparée pour toi, c'est la même couleur que tes vêtements...

A cette remarque, Ludwig ne répondit rien. Il était vrai que la forme et la couleur des habits de la démone pouvait rappeler les siens. Et il était aussi vrai que Malphas et Erelyth semblaient des plus distants en cette soirée d'hiver... voyant que son second n'allait pas le lacher, l'Heisenberg attendit patiemment que le binome prenne place dans un coin de la salle pour se lever. Verre en main et Adrian sur les talons, il se dirigea vers la ridiculement grande table sur laquelle s'étaient posés Malphas et Erelyth. Il accorda un bref coup d'oeil au chef de l'Ombre, mais se rapprocha de la démone.

— Erelyth, c'est un véritable plaisir de te voir. Même si après notre récente discussion, je ne pensais pas te trouver ici.

Si la démone était dans une tenue charmante, il n'était pas dur de remarquer que le chef des résistants était d'une incroyable beauté sous son masque. Les traits fins et un sourire qui surclassait bien la froideur mesquine de son rival. Qui plus est, il avait beau porter un kimono d'une couleur très semblable à sa tenue habituelle, il était difficile de le reconnaître tant il semblait différent. Souriant, presque charmeur, un kimono bien plus simple que d'habitude sur les épaules, même ses cheveux n'étaient pas noués de la même manière. Il s'agissait d'une idée d'Adrian pour ne pas qu'on le reconnaisse... du moins, pas visuellement. Et force était de constater que cela avait l'air de marcher sur les non-démons qui ne l'avaient jamais rencontré auparavant. Et puis, toujours d'après Adrian, cela lui permettrait d'aborder une certaine démone sans avoir peur des regards.


HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 13:39

Malphas avait tout sauf envie de voir la tête du chef du camp ennemi à ce moment là. Mâchoire toujours contractée, le brun s'abstint cependant de toute remarque alors que le Résistant saluait Erelyth. Rien d'étonnant, l'obsession de celui-ci pour sa seconde devait être connue dans tout Eden Lake, ce qui n'arrangeait rien à la prise de tête interne du démon.

Bien que tenté de le renvoyer à sa table son second et lui, Malphas demeura silencieux. Bien qu'éméché, le démon gardait en tête la promesse qu'il avait faite, à lui et tout de même un peu à la démone à ses côtés de se comporter de manière plus responsable vis à vis du groupe de l'Ombre et si personne n'aurait pu lui reprocher de renvoyer le demi-démon à sa table afin d'être tranquille, ne pas réagir restait encore la meilleure solution.

Le brun port sa boisson à ses lèvres tout en observant du coin de l'oeil le grand brun qui se la jouait Prince d'une contrée inconnue. Sans savoir pourquoi, le démon se sentait plus irrité que de coutume quant à la présence de Ludwig, il se concentra sur les différentes présences dans la pièce afin de détourner son attention du duo de résistants.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 14:00

Très vite, les deux démons s'étaient détachés l'un de l'autre dans un silence impartial. Erelyth avait reprit un teint plus naturel, et bien que les vapeurs d'alcool ne soient pas dissipées, elle ressemblait un peu plus à la diplomate connu de tous. A la différence de ses vêtements, bien-sûr. Elle suivit son chef redevenu froid et distant jusqu'à la taverne, où elle se mordit l'intérieur de la joue lorsqu'elle sentit la présence de deux résistants qu'elle connaissait bien.

J'espère que ça n'enervera pas outre mesure ce pauvre Malphas...

Elle comprenait parfaitement sa réaction. Même si cela restait assez... imprévisible, de la part d'un démon qui devait en avoir vu d'autre. Mais Erelyth ne perdit pas de temps à tenter d'analyser la situation : connaissant son chef, il finirait par prétendre n'avoir rien vu et rien entendu, et ils pourraient reprendre leurs interactions là où ils les avaient laissés quelques semaines plutôt. Une fois les commandes et les salutations faites aux deux gérants, Erelyth et Malphas s'installèrent à une grande table.. l'un à l'opposé de l'autre. Si la démone affichait un air souriant et presque ravissant, son esprit lui vagabondait vers d'autres horizons. Mais cela ne dura qu'un temps... et alors que le Chef des résistants accompagné d'Adrian s'approchaient de la table, et plus particulièrement de la diplomate, elle redouta la réaction de son chef.

Si Malphas était d'une beauté effrayante, Erelyth fut très surprise de découvrir le visage de Ludwig sans son masque. A vrai dire, elle ne l'avait reconnu que grâce à son empreinte énergétique, si particulière, à la fois douce et agressive. En plus... il souriait ! Et on était très loin du sourire sadique ou narcissique du Prince-démon... non, là il ne s'agissait que d'un visage radieux auquel on avait envie de répondre tout de suite. Soudainement —et bizarrement— détendue à la présence de Ludwig, Erelyth lui rendit l'un de ses plus beaux sourires, ne perdant pas la face.

— Et bien, le plaisir est partagé... j'ai faillis ne pas te reconnaître. Bonsoir, Adrian.

— Ah ! Ma douce, si douce Erelyth ! Viens-là que je t'embrasse...

Fidèle à lui-même, Adrian prit place à la gauche d'Erelyth et passa un bras autour de sa taille pour lui déposer un baiser sur la joue. Cette dernière ne réagit pas, se contentant de sourire, même si intérieurement elle craigna que ce geste ne perturbe de trop la soirée.


.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 14:50

La situation était-elle qu'on aurait presque pu croire à un groupe d'amis qui se retrouvaient un soir. Un peu comme ces humains qu'il avait observé en dehors de la ville.

Comme de coutume celui qui se révéla s'appeler Adrian et non tête de fouine comme il l'avait nommé se montra particulièrement exubérant envers la diplomate de l'Ombre qui au souvenir du démon millénaire ne l'appréciait pas tant que ça. Il semblerait donc que le reste de la soirée serait placé sous une discussion avec leurs ennemis. Une perspective loin d'enthousiasmer Malphas mais au moins n'aurait-il pas à chercher quoi dire à sa seconde et encore moins à penser à ce que elle avait pu dire.

-Ludwig, Adrian....

Salua le démon d'un ton neutre qu'il ne parvenait pas à rendre véritablement enthousiaste. Au moins se montrait-il poli, quand bien même il se forçait presque à le faire.

-Asseyez vous...

Invita-t-il finalement après un temps d'hésitation. Sans doute quitter le bar dès cet instant et laisser Erelyth en compagnie de ces deux là passerait pour une réaction d'une incroyable grossièreté, aussi ne s'y risqua-t-il pas, bien qu'il ne fasse aucun effort pour chercher un sujet de conversation, sans doute cela viendrait-il tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 15:15

La proximité entre Adrian et Erelyth ne plaisait clairement pas à Ludwig. Il resta pourtant souriant, et se contenta de lancer un regard vers son second dont lui seul avait le secret. Ce dernier sembla comprendre, et non sans faire les yeux doux à la démone il se détacha de sa taille pour s'asseoir un peu plus loin, un coude sur la table.

— Wuah, le grand Malphounet nous fait l'honneur de nous inviter à sa table ? Je ne le connaissais pas si commode... c'est grâce à toi, cheveux d'argent !

— Adrian, tiens-toi tranquille, se contenta de répondre Ludwig qui prit place à une distance raisonnable entre Malphas et Erelyth.

Car même si, en cet instant, il ne désirait parler qu'à une personne, mieux valait ne pas trop énerver le chef de l'Ombre et l'ignorer trop longtemps. Il lui accorda un hochement de tête en guise de salut, avant de faire glisser son regard de façon presque langoureuse vers Erelyth.

— Cette manière de t'habiller te sublime plus que d'habitude.

— D'ailleurs je suis presque jaloux ! Que les deux chefs soient les seuls à avoir droit d'accompagner une si jolie femme... heu, démone, c'est pas super sympa pour votre dévoué Adrian...

La seule réaction de Ludwig fut un sourire amusé et un haussement de sourcil. Son second jouait sur un terrain glissant... que lui-même ne s'autorisait que très peu face au prince-démon.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 16:05

Malphounet... Ce mec l'avait appelé Malphounet... Soit c'était un génie, soit il était suicidaire mais une chance pour tête de fouine, Malphas n'était pas spécialement susceptible et de plus Ludwig était déjà intervenu pour recadrer son second. Pour une fois qu'il servait à quelque chose celui là...

Le brun préféra prendre une gorgée de sa boisson que de répondre. Les gens comme Adrian n'étaient pas capables de s'arrêter, même quand on leur disait clairement qu'ils dépassaient les bornes, autant l'ignorer. Au moins Ludwig ne se montrait-il pas arrogant pour une fois, sans doute en reflet à son propre comportement. En revanche le regard qu'il glissa jusqu'à sa seconde ainsi que le compliment qu'il lui fit lui déplurent. Zut, qu'est-ce qui clochait avec lui en ce moment ?

La nouvelle intervention de Adrian le dispensa d'avoir à y réfléchir davantage, pour un peu il l'aurait serré dans ses bras... Puis tué, parce que l'autre continuait dans la lourdeur. C'est toujours impassible que le brun se décida à répondre à sa remarque.

-Rien à voir avec notre statut, c'est surtout qu'elle peut pas te saquer...

Ah fallait pas le dire ? Bon bah tant pis
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 16:50


Erelyth, qui avait l'habitude de côtoyer Adrian, lança tout de même un coup d’œil vers Malphas. "Malphounet". Malgré la situation, elle ne put s'empêcher de marquer un sourire moqueur. Les yeux plein de malice, elle fut tout de même un peu surprise que son chef se montre aussi courtois et cordial envers les deux résistants.

Peut-être est-il vraiment capable de changer tout compte fait...

Cette idée lui faisait un peu peur... mais le changement n'était pas si radical. Non, du point de vue de la démone qui trempa ses lèvres dans son cocktail, Malphas devait juste refermer des barrières qu'il avait laissé entrouvertes l'espace de quelques minutes un peu plus tôt. Elle n'eut pas le temps de s'en sentir désolée que Ludwig, installé entre eux, complimenta sa tenue. Elle marqua un temps d'arrêt, ignorant même la remarque d'Adrian qu'elle n'entendit de toute façon pas, focalisée sur les yeux bleus de Ludwig. Elle cligna finalement des paupières, les joues un peu rouges. C'était la première fois que quelqu'un la complimentait de cette manière. Oh, Malphas se moquait gentiment d'elle et de ses capacités à comprendre les humains, mais ce n'était pas sur le même registre. Et la discussion précédente ne portait pas vraiment sur l'aspect physique non plus ! En temps normal, Erelyth se serait éclipsée ou aurait détourné la discussion pour s'amuser. Mais pour une fois... elle se laissa tenter. Peut-être était-elle un peu frustrée de la fin brusque de sa discussion avec Malphas ? Ou le fait que, pour une fois, être regardée autrement qu'en tant que diplomate ou outil ne lui déplaisait pas. Et l'intensité du regard de Ludwig trahissait bien des choses que la démone ne connaissait pas.

— Toi aussi, Ludwig, je crois que c'est la première fois que j'ai l'occasion d'admirer ton si beau visage.

Puis brusquement, elle sentit quelqu'un l'enlacer et nicher son visage au niveau de son cou.

— QUOI ?! Oh mon Erelyth, c'est vrai que tu ne peux pas me saquer ? MOI ?

Avant qu'elle n'ait la possibilité de réagir, Adrian s'était vite éloigné d'elle avec un "olé!" sur le côté, comme si ce dernier venait d'esquiver quelque chose. Elle comprit que la menace avait dû provenir de Ludwig, vu l'air presque agressif qu'il venait de prendre. Dans un demi-sourire narquois, la démone posa ses coudes sur la table, et avec un regard amusé lança :

— Disons que tout dépend des circonstances... tu es aussi utile que perspicace, amusant, intriguant, pénible, curieux et insupportable que d'autres personnes à cette taverne.

Non, elle ne l'aimait pas. D'ailleurs, elle se demanda si Malphas l'avait réellement deviné ou s'il ne faisait que faire des suppositions. Dans tous les cas, sa voix ne trahissait pas la véhémence que les deux seconds se portaient l'un à l'autre. Il s'agissait d'un jeu entre eux... qui durait depuis quelques années maintenant.

— Mais nous ne traiterions pas autant ensemble si je ne t'appréciais pas.

— Ca, c'est pas vrai. Même si tu ne m'aimais pas, comme tu es exceptionnellement chiante en affaire et manipulatrice, pour peu que tu y vois de l'intérêt tu continuerais à me parler !

Oh qu'il est chiant...

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 17:33

Ce type n'était pas une tête de fouine, c'était... C'était... Un insecte ! Un misérable cafard plein de pattes qui grouillaient, le genre qui galope sur vos murs puis alors que vous le chassez se retrouve à ramper sous votre lit. En bref le genre de créature dont vous ne vous débarrassez jamais.

A sa petite remarque l'autre avait réagit en se jetant au cou de la démone d'une manière bien trop exagérée pour être honnête ne s'en détachant que par une quelconque intervention de Ludwig. Le démon qui détestait habituellement son vieil ennemi résistant s'en trouvait à ne plus ressentir la moindre animosité à son encontre, quand bien même la discussion entre lui et la démone avait dévié sur un échange de compliment que le brun trouvait plutôt gênant d'être témoin. Pfff il n'aurait jamais dû venir ici.

Nouveau soupir du brun alors que le duo de second étaient prit dans un échange de propos qui lui donnait un sacré mal de crâne. Alors qu'il était tenté de se lever et d'abandonner ces trois là à leurs histoires, finalement il lâcha sur le ton de la conversation :

-Tu devrais mettre une laisse à ton cabot, encore un peu et il va se mettre à courir partout et à ronger les pieds de table.

Un cabot, oui voilà une parfaite métaphore pour désigner le second de la résistance. Un animal excité se comportant comme un boulet, voilà ce qu'il était.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 17:59

La beauté de la démone n'avait d'égal que sa délicatesse et son tact pour parler. Ludwig lui accorda un des sourires les plus chaleureux qui lui été donné de faire, cela bien avant qu'Adrian se jette sur Erelyth. Le brun n'eut qu'à foudroyer son second du regard et à légèrement s'avancer en avant, main sur la hanche. Adrian se retira immédiatement, il savait après tout comment combattait son chef : en quelques secondes il aurait pus dégainer et taillader Adrian en pièce, malgré la présence d'un Archidémon à l'extérieur de la taverne.

Ludwig ne savait honnêtement pas quel lien unissait réellement Adrian et Erelyth. Il était tout aussi probable qu'ils s'entendent bien ou qu'ils ne se détestent, surtout après la réponse ambiguë de la démone à ce sujet. Elle avait toujours eu une certaine facilité à réarranger ses réponses pour ne donner que peu d'indices lorsqu'on la questionnait. Puis vint la remarque de Malphas, moins vif et cinglant que d'habitude.

— Hey c'est marrant, j'aime bien cette métaphore... d'ailleurs, un sale clebs immature et surexcité, ça me rappelle la description de quelqu'un que deux de mes amis m'ont faite il n'y a pas si longtemps... ah ! Je crois même que l'épisode en question s'était passé chez...

Ludwig, plus sérieux, arrêta son second d'un geste de la main.

— Ah, on me souffle à l'oreillette que je ne devrais pas finir cette phrase... je vais me chercher autre chose à boire ! Et bah Erelyth, t'étouffe pas ma belle ! Je vais te cherche un truc aussi ~

Ludwig secoua la tête alors que son second se faufilait tel un félin entre les personnes dans la taverne. La démone à côté de lui était effectivement à moitié en train de s'étrangler avec sa boisson, dont le récipient était posé devant elle. Une main sur la table et l'autre devant sa bouche, la démone resplendissait aux yeux du chef de la résistance au travers de sa faiblesse. Il s'approcha et prit la dextre d'Erelyth dans sa main, comme pour la réconforter.

— Erelyth, tout va bien ? lui murmura-t-il d'un voix grave.

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 18:47

Je vais le buter...

C'est clairement l'idée qu'il apparut au chef de l'Ombre alors que l'autre usait de son don naturel pour agacer son prochain pour citer une anecdote qu'aucun d'entre eux ne pouvait nier reconnaître. Ludwig avait eut le bon sens d'arrêter son second à temps car alors sans doute Malphas n'aurait pas été certain de demeurer de marbre malgré la présence des trois démons en charge de garder le calme de cet endroit. Le brun porta une nouvelle fois son verre à ses lèvres. Verre presque vide, il devrait sans doute bientôt aller en chercher un autre, c'était encore le seul moyen qu'il avait trouvé pour se donner une contenance alors que tous ne cessaient de vouloir lui rappeler combien il avait agit d'une façon inadaptée de part le passé.

Son verre était vide à présent, il le reposa, sans doute un peu trop brusquement. Le démon posa alors son regard sur une scène qui ne lui plaisait pas beaucoup. Erelyth en proie à l’étouffement, solidement épaulée par un Ludwig des plus dévoués. Si Malphas n'avait encore aucune réponse quant à la scène qui avait précédé leur arrivée à la taverne, la vague de colère qui le submergea lui apporta un début de réponse : Il était loin d'être indifférent à la démone et il était jaloux de ce foutu Ludwig Heinsenberg. Comment pouvait-il être à la hauteur quand il ne savait même pas comment réagir. Être doux, prévenant, gentil, il n'avait jamais su le faire.

Félicitations Ludwig, tu es le grand gagnant.

Le brun se redressa, prêt à quitter les lieux, il allait saluer le trio, jouant jusqu'au bout sa parfaite mascarade de petit chef sérieux et insipide et...

Non...

Définitivement non. Peut-être que ça faisait de lui un cabot immature et... Qu'avait dit l'autre déjà ? Bah qu'importe, le principal c'est qu'il ne comptait pas se laisser encore damner le pion cette fois-ci

-Ludwig...

Susurra-t-il la voix un poil grondante.

-Retire tes vilaines pattes de ma seconde tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 20:35

Cette situation était réellement étrange. Tout en cette journée, non... tout depuis leur arrivée à Eden Lake était étrange, finalement. Aussi, Erelyth se sentit toute bizarre face au sourire du brun près d'elle. L'alcool lui tournait finalement la tête... et elle avait décidé de faire confiance à Malphas et de boire. Cela n'avait peut-être aucune importance pour lui, peut-être qu'il ne s'en rendait pas compte. Mais indirectement, Malphas était le responsable de cette mascarade. Pas qu'elle lui en veuille, non... mais Erelyth commençait à culpabiliser de sa proximité avec Ludwig, alors que Malphas se montrait froid et distant depuis qu'ils étaient rentrés chez Karl et Dwenma.

Elle bu une gorgée de son cocktail comme pour chasser ses mauvaises idées. Si Malphas voulait lui parler, il pourrait le faire plus tard de toute façon, non ? Puis Adrian reprit la parole...

Et Erelyth s'étouffa.

On aurait pus croire à une mauvaise blague répétée : la démone, jeune et fragile qui s'étranglait lorsqu'elle était gênée. Sauf qu'elle n'était ni jeune, ni fragile, et sa gêne n'était rien d'autre que de l'inquiétude. Adrian était complètement malade de provoquer ainsi Malphas ! Et si ce dernier se décidait à égorger ou décapiter le second de la résistance, ni elle ni Ludwig ne seraient en mesure de l'arrêter. D'ailleurs, ce dernier sembla sauver la situation, et Adrian finit par partir. A demi-soulagée, Erelyth reprit pieds dans la réalité lorsqu'elle sentit un contact chaud sur sa main. Elle releva les yeux vers celui qu'elle se mettait à de plus en plus apprécier. Sous l'effet de la surprise et un peu des effluves d'alcool, elle n'eut pas le réflexe de gentiment le repousser. Non... en fait, elle aimait bien ce contact.

— Retire tes vilaines pattes de ma seconde tu veux...

La démone se crispa, en même temps qu'elle sentit le corps entier de Ludwig se contracter. Ce dernier releva la tête : si elle le laissait parler, la soirée allait dégénérer.

— Ludwig, non... lui intima-t-elle.

Le brun la toisa d'un regard qu'elle ne sut expliquer. Mais il se ravisa, se contentant de croiser les bras sur sa poitrine. Sans regarder Malphas dans les yeux, sa seconde pris néanmoins un ton très doux pour s'adresser à lui, comme on parlerait à un animal blessé.

— Malphas, c'est toi qui a préféré venir ici. Faisons en sorte de ne pas créer de conflit dans un lieu neutre, d'accord ?

... car oui, il avait décidé de venir dans une Taverne blindée de monde plutôt que de rester seul avec elle. Elle ne lui reprochait pas... elle s'était sentie bête et gênée. Mais au vu du comportement du démon, où était le mal de recevoir un geste plus doux et tendre que les autres de la part de Ludwig ?

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 21:01

Malphas avait également perçue la façon dont le corps de Ludwig s'était tendu. Sans l'intervention de Erelyth, le demi-démon l'aurait-il attaqué ? Le brun n'avait pourtant pas envie d'entrer dans un combat avec son vieil ennemi, vraiment pas, c'était juste que...

Une fois de plus Erelyth fit tampon entre les deux hommes, elle semblait s'attendre à ce qu'il dérape, comme d’habitude. Le brun répondit sur un ton parfaitement calme :

-Je n'ai aucune intention de provoquer un conflit.

Encore qu'il ne promettait rien concernant tête de fouine et sa grande bouche.

Le démon contempla pendant plusieurs secondes son verre à présent vide. Le re-remplir lui paraissait à présent être une urgence capitale, ne serait-ce que pour s'occuper les mains et l'esprit. Le démon se releva avant de traverser la salle jusqu'au comptoir, prenant soin d'éviter Adrian qui était partit de son côté un peu plus tôt. Malheureusement ou heureusement, choisir une nouvelle boisson, se la faire servir et revenir ne prenait pas des heures. Le démon fut bientôt de retour, il reprit sa place, prit une gorgée, hésitant à regarder du côté des deux autres. Qui sait où se trouveraient les mains de Ludwig encore une fois...

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 21:37

Ludwig avait serré les dents. Se redressant, il s'apprêtait à répondre au chef de l'Ombre, qui n'était un chef que de nom. Erelyth n'avait jamais dit une seule phrase de travers le concernant. Elle passait son temps à le défendre, sans pour autant lui jeter des fleurs. Mais de manière systématique, elle le défendait avec les meilleurs arguments possibles, comme si la bataille n'était jamais terminée. Cet imbécile de démon ne comprenait pas la chance qu'il avait de l'avoir auprès d'elle. Oui, Ludwig faisait une fixette sur cette démone, et ce depuis longtemps. Pourquoi ? Il n'arrivait pas à le savoir. Son parfum, son allure ? Sa loyauté ? Quoiqu'il en soit, il comptait bien remettre Malphas a sa place. Comment osait-il lui dire quoique ce soit alors que le démon ne daignait même pas poser les yeux sur sa seconde ?

... mais Erelyth sut quoi dire pour éviter un drame. Ludwig plongea son regard dans l'améthyste de la démone. Il tenta de la sonder, de son bleu impérieux. Il cherchait une réponse, ou une question... pourquoi ? Pourquoi l'empêcher de répliquer ? Parce qu'elle tenait à eux, à lui, à l'un ou l'autre, ou simplement parce qu'elle était plus raisonnable que son Chef ? Mais il ne se heurta qu'à un regard doux, paisible. Qui lui intimait de se taire, pour l'heure. Il croisa les bras sur son torse.

— Je m'excuse si mon comportement vous a paru déplacé, à tous les deux. Ce n'était pas le but.

Une phrase de façade, un petit sourire. Il ne fallait pas grand chose de plus pour paraître détendu. Malphas se leva, constatant que son verre était vide. L'espace de quelques secondes, voire plus, le demi-démon et la démone se retrouvaient seuls à table.

— Ludwig s'il te plait, ne le cherche pas... pas ce soir...

Le ton presque plaintif de la démone interloqua le chef de la résistance. C'était la première qu'il la voyait comme ça.

— Il s'est passé quelque chose, entre vous ?

Elle lui lança un regard surpris, puis repris un air un peu moins déboussolé. Elle paraissait si frêle, pour le caractère qu'il lui connaissait.

— Il se passe toujours beaucoup de choses...

Leur tranquilité ne fut que de courtes durées, car déjà Adrian revenait avec trois boissons dans les mains : une pour Erelyth, une pour son chef, et une pour lui-même. Malphas revint quelques instants plus tard, et Ludwig leva son verre à l'assemblée.

— Trinquons, amis comme ennemis, c'est la moindre des choses lorsqu'on tente de se changer les idées...

Son regard s'éclipsa furtivement vers Malphas. Provocation ? Peut-être.

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 22:55

Malphas avait rejoint le trio et avait reprit place à table. Ludwig ne semblait pas avoir profité de son absence pour faire quoi que ce soit, encore que le démon pouvait difficilement être derrière chacun de ses gestes afin de s'assurer que l'autre n'aille pas tripoter encore sa seconde. Pour le plus grand malheur du prince Démoniaque, Adrian avait eut assez le sens de l'orientation pour ne pas se perdre. Dommage, Malphas l'aurait bien vu paumé au milieu des vampires, ils auraient pu partager un petit verre de rouge ensembles.. Rah quelle mauvaise langue il faisait.

Sitôt revenu voilà que Ludwig faisait une drôle de proposition. Trinquer alors que tous ou presque se détestaient quelle drôle d'idée, toutefois Malphas pas mauvais joueur se décida à suivre le mouvement. Le silence lui sembla retomber presque aussitôt. Quitte à être là, peut-être devait-il en profiter pour échanger un peu avec Ludwig. Certes ils étaient ennemis et ne se supportaient pas vraiment mais ils avaient une galère à faire naviguer plus ou moins ensembles, ils étaient bien obligés de se concerter un minimum et Malphas ne pouvait pas toujours se délester sur sa seconde.

-Et sinon Ludwig as tu réfléchis à ma proposition ?

Celle la même qu'il lui avait faite lors de leur dernière altercation qui ne s'était pas bien passée. Si le démon n'avait eut en tête que de se débarrasser du chef de la Résistance, aujourd'hui il se disait que peut-être une vraie alliance entre eux aurait plus de sens que cette guerre sans fin qui n'apportait rien à personne.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 23:14

[justify]S'était-il passé quelque chose entre eux... oui, elle avait avoué sans faire attention être peut-être amoureuse de son chef. "Amoureuse". Même elle n'en revenait pas. Une joueuse bornée et manipulatrice, charmée par un Chef avec qui elle ne partageait rien d'autre qu'une curiosité spéciale envers ce monde, un amour du jeu, et une société d'occultes ? Cela n'avait aucun sens. Mais la remarque la fit sourire... Ludwig serait-il un peu jaloux ? En tout cas, son cinéma depuis le début de soirée était... spécial. Erelyth se perdit à s'imaginer accroché au bras du résistant, puis à celui de son chef.

J'ai trop bu.

Et elle souriait. Ces idées, aussi incongrues qu'irréalisables au vu des réactions des uns comme des autres, n'étaient pourtant pas si désagréables. Malphas prétendait que les rêves n'appartenaient qu'aux humains, mais la démone était persuadée du contraire. Après tout, tous étaient issus de songes et de pensées obscures. N'était-ce pas une preuve supplémentaire qu'ils étaient capables de s'apprécier, voire d'aimer ?

Au retour d'Adrian et de Malphas, Erelyth fut ravie du geste de Ludwig : trinquer... et un large sourire se dessina sur ses lèvres rosées lorsque Malphas participa de même. Il ne la regarda pas spécialement mais, elle y était habituée. L'ambiance dans la salle s'était adoucit, malgré l'animosité palpable entre certains, et les rivalités.

—Et sinon Ludwig à tu réfléchis à ma proposition ?

— Ah mais je vois que...

— Adrian, allons danser.

Erelyth s'était levée de manière presque brusque, et intimait de sa posture le second des résistants à la suivre. Elle ne voulait plus de réflexion, plus de vacherie. Ce soir, elle se sentait... elle-même. Même si son coeur ne savait pas quoi faire, si sa tête ne l'aidait plus, elle ne voulait pas qu'Adrian gâche l'effort de Malphas. Ludwig en parut le premier surpris, mais laissa les deux seconds s'éclipser au milieu d'autres créatures sur la piste de danse.

Loin des oreilles indiscrètes, Adrian et Erelyth continuèrent de se murmurer des choses de temps à autres. Ils souriaient, comme deux amis de longues dates. Mais chacun savait ce que l'autre pensait de lui-même. Ce qui créait une drôle d'alchimie au final. Une main sur la délicate hanche sur la démone, une autre dans sa dextre, l'humain s'amusait de la situation et souffla d'un air narquois :

— Alors, tu préfères ton patron ou le miens ?
— Adrian, tu ne t'arrêtes jamais...
— Ah, je sais, tu me préfères moi, n'est-ce pas ?
— Rôti dans les flammes des enfers, oui, je te mangerais bien.
—Quelle délicatesse... avec une petite sauce ? Et sinon... tu crois qu'ils vont s'allier ?
— Tu connais déjà la réponse, imbécile.
—Je sais, je te taquine.


Du côté de la table, Ludwig dégusta son nouveau verre. Après s'être remit une mèche en place, il sourit à Malphas, pour la première fois depuis qu'ils se connaissaient, et ce n'était pas un sourire de façade, non : le démon, s'il y prenait garde, pourrait y voir un certaine franchise.

— Oui, Malphas. Et je l'accepte. Mais tu ferais mieux de remercier notre chère diplomate d'avoir avorté une attaque de notre part et de m'avoir persuadé de ne pas vous tenir rigueur de ce qu'il s'est passé pour Kara.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Mer 30 Aoû - 23:53

Erelyth avait-elle conscience des montagnes de patience que le démon devait déployer pour ne pas réagir outre mesure aux remarques piquantes du second de la résistance ? Malphas lui en était en tout cas reconnaissant alors qu'elle l'éloignait de la table et de la conversation soudainement devenue un poil plus sérieuse que de coutume.

Le brun les regarda s'éloigner avant de se reconcentrer sur son vieil ennemi. Bizarrement la vue de Erelyth aussi proche de Adrian n’attisait pas la jalousie du démon, surement car l'autre était un crétin. Le demi-démon face à lui changea d'expression. Un sourire, un sourire qui ne semblait ni se moquer ni être emplit de dédain. La réponse ne tarda pas : Il acceptait.

Pour la seconde fois de la soirée le prince démon marqua la surprise sur son visage. Sans doute de façon moins évidente que quand Erelyth avait fait sa drôle de confession un peu plus tôt mais assez pour que ça soit visible tout de même. Le démon eut un léger sourire avant de répondre.

-Il va me falloir un peu de temps pour te voir autrement que uniquement comme mon ennemi mais... J'apprécie.

Qu'il était difficile de ne pas céder à ses vieux réflexes, profitant que Ludwig avait évoqué l'incident avec Kara et ce qu'il devait à Erelyth pour rebondir il continua :

-Ouais, je le suis... Reconnaissant, disons qu'on à pas mal parlé avant de venir...

Ou pas tellement mais ils avaient bien parlé, quant à l'incident impliquant Kara...

-Pourtant il s'agissait réellement d'un accident. Le demi-démon l'aurait tuée même au sein de votre QG...

Ou du moins était-ce très probable.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 0:06

Ludwig fut amusé de la réaction de son rival. Ainsi il arrivait même aux démons d'exprimer autre chose que de la colère... non, le résistant était mauvaise langue. Erelyth était capable de bien des choses, y compris ressentir de la gêne. Elle avait ce côté charmant qui ressortait dans ces rares moments. Le brun aux cheveux lisses se passa une main sur la nuque, comme pour s'étirer. En vérité, il vérifiait du coin de l'oeil que rien de dramatique ou de trop sérieux ne se passait du côté des seconds. Un peu contrarié de les voir si proches, il n'en fit aucun geste ou aucune remarque.

— Il va nous falloir du temps à tous, je pense.

Il arqua cette fois un sourcil lorsque le démon énonça le fait que lui et sa seconde aient "parlés". D'habitude, il aurait surenchérit sur une pique bien sentit, et cela dû se lire dans son regard. Mais par respect pour leur future et probable alliance, il n'en fit rien, buvant une simple gorgée du liquide aromatisé dans sa coupe.

— On en a beaucoup parlé. Le demi-démon aurait probablement brûlé bien plus qu'une vie ou qu'une chambre, nous n'avons que très peu de gardes aussi efficaces que des démons. Et puis, de ce que m'en a dit Erelyth, il devient même capable de remplir des taches simples mais non moins essentielles.

A vrai dire, Ludwig n'avait pas tout à fait enterrer la hache de guerre, Adrian encore moins. Mais il était prêt à oublier et clore l'incident, puisque tout semblait partir dans ce sens. Soulagé de la tournure que prenait la discussion, le demi-démon qui prétendait encore être un humain se tourna vers Malphas, le fixant de ses yeux bleus.

— Malphas, je peux te poser une question disons, un peu plus personnelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 0:24

Du temps, beaucoup de temps. Malphas et Ludwig cesseraient-ils un jour d'être complètement des ennemis ? Sans doute pas, il y aurait toujours cette rivalité entre eux mais au moins pourraient-ils prétendre le contraire.

Ainsi donc Erelyth et Ludwig avaient déjà évoqué le cas du demi-démon ? Encore une fois, Malphas avait peine à comprendre pourquoi la démone s'encombrait du gamin. Capable d'effectuer des tâches simples? Certes mais sans doute pas avec la même efficacité que n'importe quel démon mineur. Peut-être un jour essaierait-il de comprendre. Après tout cette soirée n'avait-elle pas été le début de plusieurs changements ?

Voilà à présent que Ludwig le fixait avec un certain sérieux qui laissait présager quelque chose que le démon ne voulait sans doute pas voir se produire. Le démi-démon lui demandait s'il pouvait lui poser une question personnelle et Malphas n'était pas assez idiot pour ne pas deviner laquelle. Joueur, il répondit cependant :

-Demande toujours, je me réserve le droit de ne pas répondre.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Ludwig Heisenberg
Chef de la résistance

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 0:34

Le chef des résistants fit mine de réfléchir, faisant durer le suspens un peu plus longtemps. C'est vrai ça, que pouvait-il demander au final ? Quelque chose lui disait que le démon savait d'ores et déjà quelle question serait posée. Mais... Ludwig était bien obligé d'admettre qu'il était curieux de voir la réaction de Malphas. Car si ce dernier se doutait du sujet de la question auto-proclamée personnelle, le demi-démon n'avait sérieusement pas de réels indices sur la réponse. Alors, il décida de profiter de cette soirée, et surement de l'alcool qu'il avait déjà avalé en trop grande quantité.

— Qu'éprouves-tu pour ta seconde, Malphas ? Car si tu me reprochais une forme d'obstination à son égard... et bien, moi, j'ai toujours été sincère vis-à-vis de mes intentions.

Oui, c'était moins sauvage qu'une réplique à la Adrian qui se serait contenté de "Alors t'es amoureux oui ou merde ?". Et bien-sûr, Ludwig s'attendait à une esquive de la part de Malphas. Quoiqu'il en soit, le brun au sabre ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. La démone lui plaisir, et il était quasiment certain que ces charmes n'étaient pas inefficace sur elle. Grand bien en face à Adrian d'ailleurs, qui s'était joué les apprentis stylistes.

— Et de ce que j'en sais, tu as été plus une source de malheur et de confusions ces dernières années pour elle. Je me trompe ?

Ca, c'était presque gratuit, pas totalement vrai, mais pas totalement faux. Au moins l'humain verrait rapidement s'il touchait une corde sensible, ou non.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t28-ludwig-heisenberg-valide
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 1:06

La question ne tarda pas et comme il pouvait s'en douter, elle portait sur les sentiments qu'il éprouvait sur sa seconde. Foutu Ludwig, pourquoi fallait-il qu'il pose précisément cette question, celle qui ne faisait que le rendre plus confus à chaque seconde ? Lui avait été sincère ? Merci on l'avait remarqué. Le demi-démon n'aurait pu être on ne peut plus clair quant à ce qu'il voulait.

Malphas allait répondre, ou plutôt allait-il éviter la question que le chef de la Résistance lui en posait une autre. Source de malheur et de confusions ces dernières années ? Le demi-démon exagérait quelque peu, certes les dernières semaines avaient été... Particulières mais tout de même... Peut-être y avait-il malgré tout un peu de vrai mais que pouvait-il faire de plus, il n'avait aucune capacité à remonter le temps pour corriger ses erreurs.

-Et malgré ça elle m'est restée loyale pendant toutes ces années, que faut-il en déduire ?

Dispensant l'autre de répondre à cette question il se redressa.

-Mon très cher Ludwig, je te laisse faire tes propres conclusions, je ne doute pas que tu trouvera des réponses, tu es un homme intelligent.

Et de s'éloigner pour rejoindre les deux seconds occupés à danser. Grand sourire alors que son regard se posait sur Adrian.

-Retiens bien les histoires contant mes bourdes tête de fouine, la prochaine fois qu'on se croise je te raconterais de façon très imagée pourquoi j'ai été un parfait prince démon pendant plus de 2000 ans.

Et de lui adresser un clin d'oeil avant de passer son bras sous celui de Erelyth. Elle ne voulait pas venir ? Qu'importe, il l'enlèverait de force. Ils avaient quitté la taverne et se trouvaient loin des regards et oreilles indiscrètes quand le démon reprit la parole.

-Tu sais... Au final même si j'les comprends pas très bien, j'les ressent aussi ces sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 10:57

Ludwig, au vu des réponses de Malphas, fut surpris et amusé. Bon, il ne s'attendait pas spécifiquement à ça, et un brin de surprise put se lire sur son visage. Mais il exprimait clairement un "ce n'est que partie remise mon cher rival et nouvel allié" qu'il ne prit même pas la peine de prononcer.

Du côté des deux seconds, Erelyth était en train de sérieusement s'agacer des remarques d'Adrian. Elle sursauta en voyant s'arriver un Malphas narquois et souriant, qui ne s'excusa pas de les interrompre et d'envoyer une réplique bien sentit au second de la résistance. Ce dernier se contenta de sourire, voyant bien que le grand Chef de l'Ombre voulait faire son malin devant sa seconde. Ou alors, Malphas le menaçait vraiment, et ce dernier, ayant un instinct de survie assez développer pour ne pas encore être passé de vie à trépas se contenta de s'écarter.

— Malphas, tu...

Les paroles d'Erelyth s'échappèrent dans le néant de l'indifférence, alors que son chef lui passait un bras sous le sien. Le contact soudain avec celui qui l'avait ignoré durant toute la soirée lui arracha un hoquet de surprise. Elle tenta de se défaire de son emprise, mais comprit très vite qu'il s'était passé quelque chose et que le démon était bien décidé à la faire sortir. Sans montrer la panique qui l'envahissait, la démone aux cheveux d'argent se tourna vers Ludwig pour vérifier qu'il était toujours là : réponse ? Oui, il sirotait tranquillement son verre à la table où il fut rejoint par Adrian. Les réflexes et la perception d'Erelyth étant quasiment réduits à néant grâce au litre de boisson ingurgitées, elle se laissa emmener dans une ruelle sombre... à l'abri des oreilles et des regards, loin dans une zone qu'elle ne connaissait que très peu.

Hou là... j'ai un doute sur la suite des événements soudainement...

—Tu sais... Au final même si j'les comprends pas très bien, j'les ressent aussi ces sentiments...

Ne s'attendant pas vraiment à ce genre de déclaration presque trop solennelle pour un démon, la diplomate manqua de trébucher et de s'étaler par-terre. D'ailleurs, elle finit par réellement se prendre les pieds dans son kimono, trop long pour une soirée si arrosée. Nerveuse, elle tourna un regard brillant d'une surprise non dissimulée vers le démon à ses côtés.

—Q-qu'est-ce que tu viens de dire ?

Elle porta une main à son front pour vérifier sa température : mais outre le fait que voir un démon malade était chose rare voire impossible, Erelyth ne semblait pas pouvoir mettre ce qu'elle entendait sous l'effet d'un quelconque délire. Abattu mais souriante, elle finit par serrer un peu plus le bras de son chef et par soupirer.

— Décidément, quelle soirée...

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 11:52

Effectivement c'était une drôle de soirée. Il faudrait du temps à Malphas pour comprendre la folie dont-ils avaient été tous victimes. Le démon poussa un soupir.

-C'était presque aussi étrange que quand le portail du monde démoniaque s'est ouvert

Le démon ne savait pas vraiment quoi ajouter, ils avaient sans doute beaucoup trop bu tout les deux pour que la soirée reprenne un chemin normal et à dire vrai il n'était pas sur d'en avoir envie, beaucoup de choses s'étaient passées, l'Ombre était devenue l'alliée de la Résistance, le démon avait encore du mal à y croire mais ce n'était rien en comparaison du reste.

-Dis, tu crois que mon alliance avec la résistance implique que je ne dois pas tuer cette foutue tête de fouine ?

Il plaisantait bien sur, quoique voir la tête de Adrian écrasée sous la semelle de ses chaussures vaudrait de rompre n'importe quelle alliance. Nouveau silence puis il continua :

-Et maintenant on est sensé faire quoi ? Faire comme si cette soirée n'avait pas existé[ ou essayer de comprendre ?

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 15:12

—C'était presque aussi étrange que quand le portail du monde démoniaque s'est ouvert.

La démone hocha de la tête. Ca aussi, c'était une sacrée affaire au final. Mais la plupart s'étaient pas mal adaptés en à peine dix petites années. Erelyth et Malphas avaient sommes toutes beaucoup participé à cette adaptation. Elle finit par se détendre, prise dans une drôle d'euphorie

—Dis, tu crois que mon alliance avec la résistance implique que je ne dois pas tuer cette foutue tête de fouine ?

Elle leva un regard intrigué et amusé. Alors comme ça Ludwig avait finit par accepter ? La diplomate avait toujours eu des doutes à ce sujet, et au vu de leur départ précipité de la taverne, elle doutait que l'interaction entre les deux chefs se soit si bien passé. Mais comme quoi... la vie était encore une fois pleine de surprises. Et celle-ci était relativement bonne, voire mieux ! Ludwig avait finit par accepter une des propositions les plus audacieuses mais aussi les plus rentables au niveau stratégique de Malphas. Bon, elle y avait un peu participé surtout depuis l'incident de Kara et du palais en dialoguant à plusieurs reprises avec les têtes pensantes de la résistances.

— Alors comme ça il a accepté...

Finalement, la soirée ne fut pas ponctuée que de mauvaises surprises et de mauvaises interactions. Bien au contraire ! Cette petite virée chez Karl et Dwenma n'était pas une si mauvaise idée à la base. Même si cela était destiné à esquiver une discussion qui n'était pas censée en être une.

—Et maintenant on est sensé faire quoi ? Faire comme si cette soirée n'avait pas existé ou essayer de comprendre ?

Elle marqua un temps d'arrêt, son bras toujours lié à celui de son chef. Avec un sourire doux sur les lèvres, elle fit glisser sa main pour atteindre celle de Malphas. La démone entremêla délicatement ses doigts avec ceux du Prince-Démon, rt dans un ton tout aussi amical, voire plus, elle souffla :

— Moi, en tout cas, je n'oublierai pas.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)   Jeu 31 Aoû - 20:50

Malphas ne s'attarda pas sur le cas "Alliance avec la Résistance". Encore une fois ce serais quelque chose qu'il aurait à voir plus tard, quand les effets de l'alcool et de la confusion se serait dissipés. Sans doutes les effeorts à venir seraient-ils encore plus important que ceux qu'il avait dû faire au cours de cette soirée pour ne pas se jeter à la gorge de son vieil ennemi, rival ou... Il ne savait plus comment l'appeler.

Alors que le démon demeurait silencieux, quand bien même se tenir dans une rue délabrée où ne devaient roder que quelques chien démoniaques affamés avait un petit côté étrange, Erelyth lui confirmait qu'elle n'oublierait pas cette soirée. Le brun eut un sourire, à dire vrai lui non plus n'aurait pu. Espérons qu'une fois les vapeurs de l'alcool dissipés la démone garde bien en mémoire cette étrange soirée. Leurs doigts se mêlaient à présent et le démon ne fit rien pour se dégager, mieux encore il serra doucement les doigts de sa seconde entre les siens. Après quelques secondes il demanda finalement, son ton reprenant les accents joueurs qui le caractérisait :

-Que dirait-tu d'aller finir la soirée hors de la ville ?

Si Eden Lake était pauvre en distractions, celles-ci ne manquaient pas à l'extérieur de la ville et puis... Malphas aimait beaucoup à se promener hors de la cité il avait... L'impression d'être dans un autre monde. Sans compter la bonne bouffe...
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
 
Un verre en si bonne compagnie (Erelyth, Ludwig, Adrian)(Clôturé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken World :: Partie RP :: Zone 2 :: Taverne "La croisée de la déchéance"-
Sauter vers: