Partagez | 
 

 Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Jeu 31 Aoû - 13:33

Il était bien rare pour Malphas que d'emprunter les rues sinueuses qui serpentaient tout autour du territoire appartenant à l'Ombre. Le démon tout fraîchement revenu en ville n'avait pas abandonnée son idée de faire le ménage dans les rangs de son groupe d'occulte, bien décidé à se débarrasser des traîtres qui en pourrissaient les rangs lui même.

Dans le ciel à l’affût son corbeau avait repéré un des démons qui s'étaient amusé à revendre des informations à l'un des membres de la Résistance du temps où les deux groupes n'étaient pas encore alliés. Si lesdites informations n'avaient rien de capital, le démon s'était dit que tuer le traître aurait au moins le mérite de le distraire si ça ne servait pas d'exemple pour le reste du groupe.

Le démon avait périt de ses mains, le crane broyé en quelques secondes que le corbeau repérait une nouvelle cible. Le brun se remit aussitôt en mouvement, ne reconnaissant pas l'empreinte énergétique de celui ou celle qui errait dans les rues. Un intrus ?

C'est calmement que le démon s'avança vers celui ou celle qui semblait errer calmement, comme si de rien n'était sur le territoire de l'Ombre. Le démon eut un rictus, il allait s'amuser un peu.

-Bel endroit pour une promenade n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Jeu 31 Aoû - 14:41


Les adultes aussi sont des gamins. Peu importe leur âge. Peu importe leur status. Peu importe les différences. Ils sont aussi gamins que les plus jeunes. Créant des guerres à partir d'un rien et incluant ceux qui n'ont rien demandé dedans avec. Faisant des grosses erreurs et rejetant la faute sur n'importe qui, sauf eux. J'en étais la preuve vivante. Qu'importe, si j'étais une erreur, je serais la plus belle d'entre elles. La bêtise est humaine? Pas seulement, elle se trouve être aussi plutôt diabolique.

Qu'est-ce qu'un simple habitant comme mois refusant de prendre par aux débats sans fin des plus âgés, faisait dans un endroit si dangereux, me demanderiez-vous? Depuis quand ais-je l'habitude de rester sagement à ma place, vous répondrais-je. Et là, les plus cons d'entre vous répondrons ou le ferons la morale, les autres resterons sagement à leur place, eux.

Cet endroit respirait la mort et le danger, pourtant ça ne me faisait ni chaud, ni froid. Je m'ennuyais. Cet endroit ressemblait pas mal au genre d'endroit où je pourrais recroiser mes parents et mourir dans d'atroces souffrances. Mais, allez quoi, il y a pire. Comme le fait de... Perdre mon grand-père ! Ca, ce serait vraiment terrible... M'enfin, bref. Comment ça je passe vite à autre chose, moi qui prétend aimer mon grand-père ? Oh je l'aime réellement ! Mais à quoi bon perdre mon temps à pleurer sur quelque chose qui n'est même pas arrivée?

Sifflotant légèrement, je frappai les cailloux ardents de mes pieds, jouant avec les mèches de cheveux me tombant sur le visage. Sûrement aurais-je dû les attacher... Oh et puis merde. Qu'est-ce que je m'en moque.

-Bel endroit pour une promenade n'est-ce pas ?

Je me retournai pour faire face au démon qui pour une raison ou un autre s'adressait à moi, à présent. Je regardai les alentours, non personne d'autre à embêter pour lui. Je laissai échapper un soupir. Il voulait me tuer, n'est-ce pas? Je ne voyais pas en quoi il me parlerait. Pour être gentil? Haha... La naïveté

Bel endroit pour mourir

Répliquais-je d'un air râleur. Je le fixai de mon fameux regard glacial, comme pour le faire comprendre que sa compagnie ne m'intéressait pas. D'ailleurs, davais-je à qui je m'adressais? Je n'en avais aucune idée et au pire je m'en moquais. Même si j'apprenais, je continuerais à être de mauvaise humeur avec lui. Qu'est-ce qu'il me voulait ?

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
avatar
Léonard Thé
Leo

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Jeu 31 Aoû - 15:27

C'était vraiment pas sympa. Léonard marchait sans réel but, la mine boudeuse et les bras croisés. Pourquoi fallait-il qu'une râclure ait écrasé sa copine ? Bon sang ! Evidemment qu'elle était triste, mais elle était surtout en colère, elle devait porter deux sacs maintenant ! Bon... certes, la pauvre Léonard n'avait pas vraiment le sens des priorités. Mais difficile d'obtenir ce genre de notion quand il manque des sentiments dans notre petite caboche.

Avec sa petite jupe en pleine hiver, ses collants et son pull clair, la rouquine fourra son nez dans son écharpe, mécontente de son trajet. Qui plus est, elle était totalement perdue ! Et le corps de sa feu petite amie avait disparu !

C'est vraiment pas une bonne journée, pfiiiouuu...

Eden Lake, la Ville fantôme. C'était pas le meilleur des endroits pour passer ses vacances... et la seule qui voulait y aller avait finit par les rejoindre, ces fantômes ! Sacrée Lucile... et voilà que le téléphone de la jeune et jolie Léo tombait en panne. Super, elle n'aurait plus qu'à en racheter un autre en rentrant chez elle. En admettant qu'elle puisse rentrer, bien entendu ! C'était bizarre quand même... elle n'avait, pour l'heure, pas croisé âme qui vive. Toujours le nez sur son téléphone, elle cherchait un moyen de faire marcher son GPS. Mais bon, force était de constater que cela ne voulait pas fonctionner.

Bon. Bah il manque plus qu'à prier pour tomber sur quelqu'un d'assez gentil qui pourrait m'aider !

Léonard secoua la tête de droite à gauche. Optimiste de nature, elle ne voyait pas trop ce qu'elle pouvait faire de plus à part errer entre les bâtiments en ruines. Elle portait sur son dos un sac pleins d'outils pour peindre et dessiner et de carnets, ainsi que quelques crayons. Le sac bandoulière sur son épaule était celui qui appartenait à sa petite amie. Bon, qui n'appartient plus vraiment à cette dernière, mais cela relatait de détail.

Sans faire attention, elle rencontra le dos de quelqu'un de plus grand qu'elle. Son front et son nez s'écrasèrent de manière peu gracieuse sur la musculutaire de celui ou celle qu'elle avait manqué de renversé... même si ce fut Léonard qui finit les fesses à terre en se frottant le visage.

— Aaah... aïe... pardon... je me suis perdue et je n'ai aucune idée d'où je marchais !
lança-t-elle d'une voix chantante avoir de lever les yeux vers la personne devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t166-leonard-the-validee#870
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Jeu 31 Aoû - 18:45

Étrange... Le démon s'était attendu à autre chose. Habituellement les quelques créatures qu'il se risquait à aborder montraient toujours des signes évidents de crainte. Si son visage n'était pas connu de tous, au moins reconnaissait-on son aura ou encore se doutait-on de qui il pouvait être. En bref, il n'était pas habitué à ne recevoir qu'une simple marque de désintérêt total en guise de réponse.

Le demi-démon trouvait que c'était un bel endroit pour mourir. A dire vrai, avec tout ceux qui avaient trépassés à cet endroit, les lieux étaient tout sauf accueillants et encore moins inspirants. On pouvait presque encore trouver des morceaux de cervelle sur les murs. Bon ok, c'était juste une image mais tout de même...

-Je n'en sais rien, je suis immortel.

Le démon avait sourit. Son habituel petit sourire en coin que certains ou plutôt "certaine" qualifiait d'insupportable. Raison de plus pour en abuser. A dire vrai, Malphas n'avait eut aucune intention d'en attenter à la vie du demi-être qui lui faisait  face, il n'avait pas de temps à perdre à ôter la vie à un gamin.

-Les demi-démons et leur obsession pour l'art dramatique, comme si vous étiez assez signifiants pour que l'on se salissent les mains en vous tuant.


Le prince démon allait ponctuer sa phrase d'une expression narquoise qu'un léger choc dans son dos attira son attention. Pas besoin de se concentrer très longtemps, même sans se retourner il savait qu'il avait affaire à un humain. Une humaine vu la voix claire. C'était la journée des suicidaires aujourd'hui ? Ainsi après le demi-démon suicidaire voici la petite humaine perdue ? C'était officiellement la journée des clichés.

-Mauvaise nouvelle, tu es sur le territoire appartenant à l'Ombre.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Ven 1 Sep - 15:15

Est-ce que je pensais mes paroles? Est-ce que je tenais vraiment à crever ici et maintenant, sans même tenter de m'enfuir? Sans doute pas. La mort ne me disais rien de très accueillant et quitte à choisir j'étais très bien vivant. Toujours fût-il que je préférais grandement faire face au démon avec un courage suicidaire que de m'enfuir ou de montrer le moindre signe de ma peur.

-Je n'en sais rien, je suis immortel.

Répondis simplement le démon. Non, vraiment? Je n'étais pas vraiment au courant que les démons étaient par définition des êtres immortels mais qui, en vrai, ne le sont pas totalement comme ils peuvent être vaincus et que, de ce fait, il n'était pas totalement immortel mais sa connerie l'était comme cette question ne nécessitait pas vraiment de réponse sérieuse.

-Les demi-démons et leur obsession pour l'art dramatique, comme si vous étiez assez signifiants pour que l'on se salissent les mains en vous tuant.

Je laissais échapper un "Tch", ennuyé par ce comportement narcissique dont il faisait peur. Il était qui, lui, pour juger? J'm'en fichais complétement qu'il me tue ou pas! Même si, au fond, j'étais bien plus heureux s'il décidait de ne pas me tuer. Mais bon, les démons et leur habitude de se la péter devant n'importe quelle race "inférieure". Avais-je choisi d'être un demi-démon? Non. Et si vraiment j'avais en tête la crainte que les démons essaient tous de s'attaquer à moi pour une raison ou une autre, je ne me baladerais pas ici.

Tant pis, si moi je ne valais pas la peine de se salir les mains pour me tuer, lui il ne valait pas la peine de me voir rester. De toutes manières, c'était sans doute un adulte chiant qu'était là pour me faire littéralement chier. Quel chieur.

Mais alors que j'étais sur le point de m'en aller, j'entendis un bruit. Quand je me retournai, je vis une jeune fille... Enfin, jeune, moins que moi. Elle avait foncé tête baissée vers le chieur et était tombée.

— Aaah... aïe... pardon... je me suis perdue et je n'ai aucune idée d'où je marchais !

J'haussai les épaules. Les gens sont cons quand même, des fois. Et par des fois, je veux dire souvent. Et par souvent je veux dire souvent. Qu'importe, inutile de rester, n'est-ce pas? Il allait sans doute faire joujou avec cette demoiselle, et moi je tracerais ma route tranquillement.

-Mauvaise nouvelle, tu es sur le territoire appartenant à l'Ombre.

Cette phrase me jeta comme un frisson le long de mon dos. Je soupirai et me retournai, grognant. Il était sérieux là?

Tch-- Vous en avez pas marre de vos bagarres à deux cents? C'est quoi la suite, vous allez créer un camp appelé "les dangereux malades" parce qu'un membre de l'Ombre aura refusé d'offrir un chewing-gum à un membre de la Résistance?

J'attendais toujours à voir la prochaine étape. Ca promettait d'être con. Très con. Comme toujours.

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
avatar
Léonard Thé
Leo

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Ven 1 Sep - 19:27

Le très beau jeune homme ne se donna pas la peine de se retourner, mais au moins Léonard eut droit à une réponse !

— Oh d'accord je vois ! Merci beaucoup ! lança-t-elle d'une voix ravie.

Elle se remit sur pieds, un peu maladroitement et épousseta sa jolie jupe. Les yeux joyeux maintenant qu'elle avait rencontré non pas une, mais deux personnes, elle s'immobilisa soudain en relevant la tête. Les sourcils froncés et la tête penchée sur le côté, elle finit par croiser les bras en levant les yeux au ciel.

— Oh non, attendez, je ne sais pas du tout ce que ça veut dire territoire de l'ombre... ça veut dire qu'il y a pas beaucoup de soleil ? Ou peut-être que le soleil brille très fort ici mais que les bâtiments sont si haut... mmmh...

Elle fit un tour sur elle-même. Non, les bâtiments n'étaient pas si haut... alors pourquoi le beau brun parlait de territoire de l'Ombre ? Il y avait aussi un territoire de la lumière ? Ce dernier aurait alors un nom bien plus attrayant ! Ah, mais voilà qu'un ou une jolie blond ou blonde prit la parole. Hou là, non, à la voix, Léonard conclue que c'était un garçon ! Joli, un peu androgyne, mais bien un garçon ! Elle se rapprocha pour le regarder par-dessus l'épaule du brun qui avait parlé le premier, curieuse comme une pie. Il était très très remonté contre le brun... alors, Léo tenta de noter tant bien que mal les mots comme Ombre, Résistance, ça parlait de bagarres à deux cents... bagarres ? Ah, Léonard n'était pas très douée pour se battre, ça partait mal. Une fois qu'il eut finit, elle sautilla pour se mettre entre les deux garçons, toujours avec ses deux sacs sur les épaules. Puis, avec un grand sourire, elle dit :

— Mmmh bon, j'ai pas tout compris, mais comment on sort de la Ville ? J'ai faillis me faire écraser par un malade dont le corps a disparu avant d'arriver, et mon portable ne marche pas. L'un de vous pourrait-il me prêter le sien ? Il faudrait au moins que j'appelle la mère de Lucie pour lui dire... mmh non quoique... vous avez déjà annoncé à quelqu'un que son enfant était décédé et que vous aviez perdu le corps ? Non parce que je vois pas trop comment l'annoncer, et c'est un peu étrange non ? Mmmh...

Perdue dans ses profondes réflexions, Léonard croisa les bras sur sa poitrine et se tint le menton entre deux doigts. Cette situation était décidément très compliquée !

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t166-leonard-the-validee#870
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Sam 2 Sep - 17:04

Le blond allait s'en aller et les choses auraient pu en rester là. Malphas ne comptait pas courir derrière un adolescent suicidaire afin de faire dieu sait quoi, qu'il traîne sur le territoire de l'Ombre ne lui posait à dire vrai aucun problème, quoi qu'en disent les rumeurs, Malphas n'était pas vraiment un tueur né, quand bien même ôter une vie ne lui posa aucun cas de conscience. Mais alors que le démon cessait de s'intéresser au demi-démon voilà que celui-ci rebondissait sur sa remarque quant au fait que l'humaine se trouva sur la zone 1. Malphas dû admettre qu'il avait presque été surprit par la remarque du gamin, habituellement les intrus se voyant reprit quant à leur présence ici faisaient plutôt profil bas mais celui-ci semblait avoir à en redire concernant l'existence de l'Ombre et de la Résistance.

Presque aussitôt un grand sourire vint fendre le visage du démon millénaire. La remarque qui tombait presque au même moment ou une alliance entre les deux groupes avaient été prononcée avait un petit quelque chose d'ironique, en tous cas une chose était certaine, plus aucun d'entre n'entrerais en guerre pour un simple morceau de chewing-gum quand bien même il se garda bien de le dire, la décision des deux chefs n'ayant pas été officialisée.

-Tu me plait demi-démon même si tu es un peu con...

Lâcha Malphas qui commençait à entrapercevoir les raisons pour lesquelles Erelyth s'était entourée d'un très jeune démon et d'un encore plus jeune demi-démon. Avait-elle vu en eux quelque chose d'intéressant la poussant à vouloir les garder auprès d'elle pour voir ce qu'il lui réserverait dans le futur ? Peut-être, encore que Malphas ne s'encombrerait très certainement pas de la présence de qui que ce soit à ses côtés mais qui sait. Blondinet ferait peut-être une recrue potentiellement intéressante pour l'Ombre.

Le brun allait lui proposer de les rejoindre que la petite humaine avait rebondit sur ce qu'il avait dit. Malphas l'avait presque oubliée et le démon eut une drôle d'expression alors que la rouquine se lançait dans un monologue trahissant sa toute récente arrivée dans la ville d'Eden Lake. Le démon soupira tandis que l'autre délirait sur le nom du groupe, attribuant celui-ci à une absence de luminosité.

Le démon avait décidé d'ignorer l'humaine quand celle-ci vint se placer entre lui et le demi-démon. Comme ça sans gêne pour leur raconter sa vie. Malphas haussa un sourcil face à son baratin. La façon dont-elle racontait sa mésaventure avec un tel détachement lui rappelait un peu un certain lui même.

-C'est vraiment pas de chance...

Répondit-il tout à fait ironiquement. Il aurait bien glissées quelques anecdotes sur les décès qu'il avait du annoncer mais le temps n'était pas à la plaisanterie.

-Il n'y a aucune chance que tu me croie si je te dis que tu viens d'arriver dans une ville qui fourmille de démon et que tu ne peut en sortir, n'est-ce pas ?

Demanda-t-il. Oh il aurait pu la laisser sortir, après tout, une humaine de plus dans l'enceinte de la ville ne lui apporterait pas grand chose mais il ne voulait pas laisser filer le blondinet.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Sam 2 Sep - 17:56


La demoiselle un peu paumé me dévisagea par-dessus l'épaule du démon mâle visiblement plus grand qu'elle. Elle tournait la tête, bougeait les sourcils... En gros, elle ne pigeait rien. Qu'elle ne compte pas sur moi pour répéter ou expliquer, j'ai une tête de pigeon?

-Tu me plait demi-démon même si tu es un peu con...

Un sourire s'était dessiné sur le visage du démon alors qu'il me dévisageai. Moi? Con? Et lui alors, il était une lumière peut-être? Je crois qu'on le remarquerais sur le territoire de l'Ombre, s'il était lumineux. Mais illuminé, ça, je n'en doute pas, pour sortir une telle connerie! C'est qu'il allait me mettre à bout le vieux! Ne cherchez pas, pour moi, tous les démons ici son vieux, c'est une règle d'or. Et tout le monde est con, aussi, il faut croire. Lui, eux, elle... D'ailleurs, parlant d'elle, elle ne tarda pas à reprendre la parole pour confirmer mes pensées visant l'intelligence des habitants d'Eden Lake.

Au tout commencement, la jeune demoiselle avait simplement accepté le peu de paroles qui lui étaient adressées sans broncher. Elle remercia le démon pour ses informations comme si elle comprenait chaqu'un de ses mots. Je rebondis sur ce mensonge, était donné qu'elle trahi son ignorance bien rapidement, incapable de laisser ses questions en silence et de s'en aller.

— Oh non, attendez, je ne sais pas du tout ce que ça veut dire territoire de l'ombre... ça veut dire qu'il y a pas beaucoup de soleil ? Ou peut-être que le soleil brille très fort ici mais que les bâtiments sont si haut... mmmh...

Facepalm. C'était une spécialité, ici, d'être con à en mourir? Voilà qu'elle regardait les alentours, à présent... Sans doutes simplement afin de juger de la luminosité très basse de l'endroit cité. Le territoire de l'ombre... Ca me donnait bien des idées niveaux contexte, pour ce qui devait être de choisir le nom de l'endroit.

— Mmmh bon, j'ai pas tout compris, mais comment on sort de la Ville ? J'ai faillis me faire écraser par un malade dont le corps a disparu avant d'arriver, et mon portable ne marche pas. L'un de vous pourrait-il me prêter le sien ? Il faudrait au moins que j'appelle la mère de Lucie pour lui dire... mmh non quoique... vous avez déjà annoncé à quelqu'un que son enfant était décédé et que vous aviez perdu le corps ? Non parce que je vois pas trop comment l'annoncer, et c'est un peu étrange non ? Mmmh...

Nouveau facepalm. Un second uniquement, qui compte pour tout le paragraphe. Parce que s'arrêter à chaqu'une de ses conneries pour frapper la paume de ma main contre mon front me vaudrait de vilaines traces rouge sur celui-ci. Et moi, niveau blessures, j'accepte les cicatrices et les bleus à la limite. Les traces rouges, c'est moche.

Alors cette demoiselle était belle et bien paumée? Ca s'entendait plutôt bien, tiens. Et, en plus de ça, elle avait perdu le corps d'une collègue qui était morte? Bah bravo, tiens. Moi je serais pas du genre à perdre le corps de mon grand-père s'il venait à mourir, surtout pas. Ce serait le déshonorer. D'ailleurs, si vous veniez à vous demander pourquoi je n'étais pas avec, alors que j'en parle constamment, sachez que j'aime bouger, et que lui moyen. De plus, il reste là où il y a de quoi manger, travail et sécurité. Moi je ne suis pas trop sécurité, mon boulot est sans doute de faire chier et de me plaindre, et je mange assez mes nerfs pour avoir faim...

-C'est vraiment pas de chance...

Répondit le démon même si tout portait à croire qu'il s'en moquait totalement. Qu'est-ce qui était plus inintéressant dans la vie d'un mytho immortel que de se foutre de la gueule des nouveaux? Je n'en savais rien. Qu'est-ce qui pouvait bien attirer son attention pour qu'il joue dans l'ironie à la limite du sarcasme en parlant à la demoiselle? Aucune idée. Mais sachez que si je savais que c'était moi, il aurait eu le droit à la prima Plisetsky, et ça ne lui aurait peut-être pas plu.

Entre temps, Miss-je-suis-paumée-donnez-moi-de-lamour-et-de-lattention-svp s'était comme qui dirait glissée entre notre voix masculine pour mieux faire résonner sa voix de crécelle dans nos oreilles, les miennes commençant à saigner, tiens. Son attention était focalisée sur le démon, le démon était focalisé sur je ne sais quoi, et moi, sur la connerie adulte. Quelle belle situation...

-Il n'y a aucune chance que tu me croie si je te dis que tu viens d'arriver dans une ville qui fourmille de démon et que tu ne peut en sortir, n'est-ce pas ?

Je lâchai un nouveau "Tch-". Les démons, toujours à se la raconter. "Attention tu as rencontré un démon, tu vas crever dans d'atroces souffrances, sinon vivre dans la peur parce qu'on est trop puissants pour toi muahahahah". Ca n'allait pas du tout, mais alors, pas du tout.

Roh, mais bien sûr. C'est toujours le même speech. Traduction; t'es tombée dans une ville de gens cons qui se la racontent 24h/24 tous autant qu'ils sont, et qui osent dire que toi, tu te la pète. Pour faire court; t'es baisée.

La courtoisie et la politesse? C'est quoi ça, déjà? Ah oui... Le respect toussa toussa. Bien sûr! Je montrerais de respect lorsqu'on m'en montreras. Je glissai un regard furtivement coléreux en direction du démon lorsque je mentionnai ses dernières paroles affirmant que je m'accordais trop l'importance des démons, m'adressant à la demoiselle, sur le coup. Je chassai la mèche devant mon œil d'un mouvement de tête, qui revint me cacher la moitié du visage aussitôt, avant de soupirer

Et pour l'info, y a deux principaux territoires. L'Ombre et la Résistance. C'est simple, l'un des deux est dirigée par un enfoiré qui se prend pour un roi Soleil, faisant de l'ombres aux autres, et l'autre est une bande de cons qui croient être capable de briller. Parce qu'ils ne restent pas sagement assis. Mais assis ou couché, tu es toujours à l'Ombre. C'est pour ça que moi, je ne reste pas sous l'arbre, c'est tout.

Est-ce que je connaissais Malphas? Oui, mon grand-père m'en avait parlé. Il m'avait raconté des tas de trucs au sujet des guerres et tout le reste parce qu'il jugeait trop dangereux de me laisser voguer avec ignorance dans un tel endroit. A présent, je voguais avec savoir, mais je n'avais pas plus peur pour autant. D'autant plus que je connaissais toujours pas l'identité du mec à côté de moi, sans quoi j'aurais fait preuve de retenue... Pfff-- nan, s'cusez moi.. Mentir, c'est pas mon fort... Je voulais plutôt dire; sans quoi j'aurais encore plus ouvert ma gueule. Voilà, là, ça sonne plus véridique

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
avatar
Léonard Thé
Leo

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Lun 4 Sep - 15:08

Léonard avait toujours eu cette facheuse tendance à beaucoup parler. Ou plutôt, à beaucoup réflchir, et donc à penser à voix haute. Exercice qui lui permettait parfois de résoudre des situations compliquées, mais force était d'avouer que celle-ci l'était plus que prévu.

—C'est vraiment pas de chance...

La jeune fille tourna la tête et s'arrêta de parler. Ses yeux bruns rencontrèrent ceux de l'homme, qui se moquait gentiment d'elle. Cela la fit sourire, elle avait beau être un peu tête en l'air et marginale, Léonard savait reconnaître l'ironie et le sarcasme. Elle se contenta de secouer la tête de gauche à droite, une main sur la hanche l'air de dire "mais oui ça a vraiment l'air de t'intéresser tiens !". Par contre, l'intervention suivante piqua au vif la curiosité de mademoiselle Thé. Des démons ? Elle ne pouvait pas sortir ? Si quelqu'un de normalement constitué aurait rit ou se serait trouvé interloqué, la jeune Léonard se contenta d'attraper son téléphone portable et d'y chercher quelques notes. Là encore, elle était un peu bête sur certains points, elle ne faisait pas partis des gens les plus stupides. Ainsi, juste avant de partir pour Eden Lake, la ville fantôme, Léo et feu Lucie avaient fait quelques recherches sur l'endroit maudit. Oui, elle avait bien lu des histoires de méchants démons, de vampires qui n'avaient pas peur du soleil, et même d'anges venus du ciel. Mais cela relatait de théories bizarre, comme celles qui parlaient de militaires sachant tout depuis dix ans.

Le temps qu'elle vérifie ses propres sources d'informations, une réaction se fit également sentir de la part du jeune garçon au visage presque féminin. Léonard arrêta de tapoter sur le clavier de son téléphone pour se concentrer à nouveau sur la discussion. Son visage respirait la tranquillité et la curiosité. Croyait-elle le brun ? Oui, tout à fait. Après tout, personne ne lui avait prouvé que le cas d'Eden Lake était autre chose qu'une ville sous l'emprise de choses étranges et surnaturelles. Le blond au ton mignon et cassant se donna la mission d'expliquer d'une autre façon la situation du paysage. Léonard écouta avec attention, opinant du chef de temps à autre. Démons ou pas, le blond avait une dent contre les habitants d'Eden Lake ou, en tout cas, les personnes qu'ils qualifiaient de "cons" à savoir la probable intégralité de la ville.

Léonard attendit que l'ambiance se calme pour reprendre la parole.

— Et bah, ça en fait des informations pour une première visite. Donc, en gros, toi t'es une sorte de grand manitou farceur mais pas forcément très malin qui contrôle... l'Ombre ? Vu que ça a l'air d'être ton territoire ? Et toi... tu fais ni partie de la résistance, ni de l'Ombre, mais tu te balades comme bon te semble sans trop faire attention à une guerre qui ne te concerne pas, c'est ça ?

Elle leva ensuite les yeux vers le ciel. En admettant que tout était vrai, ça faisait de Léonard une pauvre petite humaine sans défense. Bon, pour l'instant, à part un accident de voiture, il ne lui était rien arrivé de dramatique.

— J'imagine que je devrais être effrayée de ce genre d'annonces, et vouloir à tout prix rentrer chez moi ?

Son regard était sincère. Elle était incapable de ressentir la peur, mais c'était une notion qu'elle parvenait à conceptualiser chez les autres. Mais au vu des deux personnes face à elle, disons qu'ils ne semblaient pas non plus très enclins à avoir peur.

— Bon, si je ne peux pas sortir d'ici, j'imagine qu'il est possible de vivre, vous n'auriez pas une adresse où je pourrais me restaurer ? Oh et, tant qu'à faire, et si je dois m'installer ici pour toujours, il me faudrait un travail, un endroit où dormir, et peut-être même un moyen de me défendre... quoique, est-ce qu'il y a un centre où je pourrais me renseigner sur les créatures qui peuplent la ville ? Je ne suis pas certaine qu'il faille réagir de la même manière face à une licorne ou à un loup-garou... mvoyez ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t166-leonard-the-validee#870
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Lun 4 Sep - 19:19

Parmi toutes les situations bucoliques qu'il lui avait été données de vivres à Eden Lake, Malphas n'aurait jamais pensé un jour se retrouver coincé entre un demi-démon un peu trop orgueilleux pour son propre bien et une humaine qui semblait étrangement déconnectée de la réalité.

Le brun ne pouvait pas vraiment reprendre chacune de ses paroles une à une, c'eut été trop long, le sentiment général qui s'en dégageait était que l'autre avait une bien piètre opinion du reste d'Eden Lake et plus encore du groupe de l'Ombre et de la Résistance.

Malphas qui l'avait de prime abord trouvé intéressant commençait à changer d'avis. Ce n'était qu'un petit capricieux de plus, un sale môme persuadé de tout comprendre à une situation un milliard de fois plus complexe que ce qu'il pouvait en dire. Malphas était peut-être par certains côtés un pseudo Roi soleil aux désires démentiels et sans doute également par certains aspects un idiot mais s'eut été le sous estimé que de le réduire à ça.

-Ta vision des choses est intéressante mais j'ai bien peur que certains détails t'échappent demi-démon.

A deux pas du petit groupe une masse noire prit son envol vers le quartier général de l'Ombre à la rencontre d'une certaine démone aux cheveux d'argent. Le corbeau de Malphas sur un signe invisible venant du démon s'était lancé afin de donner le signal à sa seconde de le rejoindre. L'idée qu'avait Malphas en tête ne plairait sans doute pas au demi-démon mais qu'importe. Les Monarques illuminés ne demandent pas leur avis au petit peuple, n'est-ce pas ?

Loin de se formaliser de ce drôle de spectacle la petite humaine à ses côtés tentait de rassembler les informations qui lui avaient été distribuées. De bien piètres informations si vous vouliez l'avis du démon qui n'avait que faire de jouer au guide touristique. Mademoiselle était paumée ? Bien qu'elle le reste.

-La plupart des humains pensent qu'il s'agit d'une blague habituellement mais tu n'as même pas l'air surprise...

Commenta le démon un peu suspicieux. Comme si l'autre souhaitait confirmer son inhabituelle aise à l'annonce de cette nouvelle. La voilà lancée à demander ce qu'elle pourrait faire pour se loger et apprendre à vivre entre les murs de la cité. Toujours incrédule, le démon ne se sentit pas de répondre par autre chose qu'une question :

-Ca dépend, qu'est-ce que tu pourrais faire d'utile ?

Attendant une réponse qu'il imaginait aussi délirante que le reste il focalisa une nouvelle fois son attention sur le blond un peu trop râleur pour sa propre survie :

-Libre à toi d'avoir une vision faussée de l'ampleur du jeu qui se joue à Eden Lake gamin, toutefois je crois qu'un petit séjour à l'Ombre ferait du bien à ton cerveau grillé par le soleil.

Utilisant son pouvoir, d'un claquement de doigt le démon brisa la jambe du demi-être rebelle. Un sourire naquit sur son visage alors que le corps de l'autre était fatalement rattrapé par la gravité. Second claquement de doigt, seconde jambe brisée, sans nulle autre raison que de rappeler à l'autre qu'il pouvait bien le briser en milliers de morceaux s'il le souhaitait.

-Ouvre là encore et je te brise la colonne, pas dit que qui que ce soit puisse encore quelque chose pour toi après ça...

Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Mar 5 Sep - 18:43

 Mon opinion? Comme tout le reste de ce beau monde, j’en avais une bien particulière. Peut-être une très particulière. Trop particulière pour qu’on apprécie l’entendre. Pourtant, même dans un tel décors, je me permettais de la faire éclater au grand jour. L’avis du démon sur ça? Rien d’autre qu’un simple:

-Ta vision des choses est intéressante mais j'ai bien peur que certains détails t'échappent demi-démon
 
Demi-démon… Il avait cette manière de prononcer ce nom qui me semblait tout-à-fait péjorative à mon égard. Tant pis, depuis quand l’avis des autres sur ma personne me touchait? Pour le reste, certes, j’ignorais. Beaucoup, même. Je devais être l’un des plus grands ignorants de tout Eden Lake. Pourtant j’ouvrais ma grande gueule… Pourquoi? Parce que j’avais le droit.
 
Je ne savais vraiment pas si la pauvre humaine pigeait un mot de mon blabla un peu râleur mais qu’est-ce que ça pouvait bien me faire. On parlait tous la même langue, bien que j’aimais ajouter des touches de sarcasme et mauvaise humeur à mon vocabulaire, ça n’en restait pas moins compréhensible pour autant. D’où je me donnais le droit de juger les camps comme la Résistance ou l’Ombre? Je me donnais tellement de droits sans demander l’avis des autres d’abord que le jour où je garderais mes jolies lèvres closes sera le jour où il faudra commencer à s’inquiéter.

— Et bah, ça en fait des informations pour une première visite. Donc, en gros, toi t'es une sorte de grand manitou farceur mais pas forcément très malin qui contrôle... l'Ombre ? Vu que ça a l'air d'être ton territoire ? Et toi... tu fais ni partie de la résistance, ni de l'Ombre, mais tu te balades comme bon te semble sans trop faire attention à une guerre qui ne te concerne pas, c'est ça ?
 
Elle avait raison, la bougresse, mine de rien. Je haïssais que l’on assume des choses à mon sujet, mais sans doute ne la rattrapais-je pas parce qu’elle avait vu juste: Je n’aimais aucun des clans et me baladait comme bon me semblait. Après, pour l’autre, allez voir ce qu’elle baragouinait.  
 
— J'imagine que je devrais être effrayée de ce genre d'annonces, et vouloir à tout prix rentrer chez moi ?
 
J’haussai les épaules. Moi, personnellement, cet endroit était mon chez moi, et je n’avais jamais rien connu d’autre, alors l’extérieur ne me faisait pas entièrement envie. Même si, d’après les histoires de mon grand-père, bien que ça n’était pas le Paradis, ça en restait moins apocalyptique. Mais si tu n’as jamais vécu, ça ne peut pas te manquer, n’est-ce pas? Sans doute la jeune demoiselle devait rêver de retrouver ses amis et sa famille en dehors d’Eden Lake, si seulement elle en avait. Mais allait-ce être possible? M’enfin, bref, vu le ton employé, finalement, elle devait y donner autant d’intérêt que moi-même.
 
-La plupart des humains pensent qu'il s'agit d'une blague habituellement mais tu n'as même pas l'air surprise...
 
Le démon, lui, semblait trouver ça étrange, qu’elle n’eût pas peur. Soif de pouvoir? Simple suspicion à son égard? Juste un peu étrange? Je n’en savais rien. On dit que les demis-démons possèdent, eux aussi, leurs propres pouvoirs. Certains les découvrent plus tard que d’autre. Je ne savais toujours pas quel était le mien mais… Mais ça ne semblait pas être la lecture des pensées. Toujours était-il que je pouvais faire comme si, et admettre que les chevilles du démon gonflaient, ce qui, de par mon caractère de chiotte, semblait être la réponse la plus adéquate.
 
— Bon, si je ne peux pas sortir d'ici, j'imagine qu'il est possible de vivre, vous n'auriez pas une adresse où je pourrais me restaurer ? Oh et, tant qu'à faire, et si je dois m'installer ici pour toujours, il me faudrait un travail, un endroit où dormir, et peut-être même un moyen de me défendre... quoique, est-ce qu'il y a un centre où je pourrais me renseigner sur les créatures qui peuplent la ville ? Je ne suis pas certaine qu'il faille réagir de la même manière face à une licorne ou à un loup-garou... mvoyez ?
 
J’aurais bien éclaté de rire si c’était mon genre. Une des choses à savoir était que, dans cet endroit, c’était la survie, ou la pure galère. Moi, j’avais de la chance. Une chance que peu avait. Une chance qui pouvait m’être enlevée à n’importe quel moment. Si mon grand-père mourrait ou disparaissait… Si mes parents me retrouvaient… Si un imprévu m’arrachait de mon domicile. J’espérais que ça n’arrive pas, mon papi, Potya et même la rouquine me manqueraient. En tout cas, la seule chose que je puisse affirmer était que je serais bien plus en état de détresse face à une licorne qu'à un loup-garou.

-Ca dépend, qu'est-ce que tu pourrais faire d'utile ?
 
Demanda l’autre, comme s’il songeait vraiment à la loger et à la nourrir pour le moins qu’elle bosse un tout petit peu. Sur cette histoire, merci, mais je passerais mon tour. C’était leur histoire s’ils souhaitaient entretenir une relation plus profonde que « connaissance », que ce soit amitié, cohabitation, collègues ou encore amoureux. J’avais mes propres ennemis, mes propres alliés, mes propres protégés et sans doute mon protecteur… Qu’est-ce que leurs histoires pouvaient m’apporter? Bref, tout ça pour dire, s’ils s’apprêtaient à discuter business, moi, je pouvais me faire la malle. Je n’avais pas que ça à faire que de les écouter piailler sur ce monde pathétique et les imbéciles y vivant.

 -Libre à toi d'avoir une vision faussée de l'ampleur du jeu qui se joue à Eden Lake gamin, toutefois je crois qu'un petit séjour à l'Ombre ferait du bien à ton cerveau grillé par le soleil.
 
J’haussai un sourcil, un peu surpris par cette phrase. Déjà, le jeu de mot soleil/ombre était-il volontaire? Bah, dans les deux cas, finir à l’Ombre pourrait me pousser à me tirer une balle dans le crâne. Surtout si c’était pour entendre les démons se la raconter à longueur de journée, et de risquer de revoir ma mère. Alors merci, mais non merci. Quitte à choisir, je reste chez moi.
 
Seulement, il semblait y avoir quiproquo entre les paroles du brun, et ce que j’avais compris. Lui n’insinuait rien du tout; il avait tout bonnement décidé qu’il m’emmènerait là-bas. A en juger son caractère, et étant donné les mots prononcés plus tôt, ça n’était pas pour mettre fin à mes jours. Non, non… Sinon, il perdrait toute crédibilité, après avoir affirmé que les démons n’avaient pas que ça à faire, de tuer des démis-démons aussi inutiles que moi… Alors, bon, même s’il voulait vraiment me tuer, ça ne me faisait pas tellement peur…
 
Nan, ce qui ne fût pas très confortable… C’était la manière dont il décida de m’immobiliser afin de me trimballer là où il le souhaitait. Je n’eus pas le temps de comprendre qu’après un claquement de doigt rapide, et une fraction de seconde, une douleur vive à la jambe m’arracha un grognement sourd, me faisant tomber au sol. Elle était cassée?! Oh superbe, j’étais tombé sur Destructor 2000 niveau pouvoir, quelle veine! Au moins, dites-moi qu’il avait un moyen de réparer ses dégâts, hein?! J’allais justement lui faire la remarque, mais il usa de son don une seconde fois pour m’arracher un nouveau râle, brisant la seconde et dernière jambe m’appartenant, geste que je pris comme un gros et majestueux doigt d’honneur.
 
-Ouvre là encore et je te brise la colonne, pas dit que qui que ce soit puisse encore quelque chose pour toi après ça...
 
Parce que s’il croyait pouvoir me la faire la boucler simplement en me pétant les deux jambes et en menaçant de s’attaquer à mon dos, il pouvait toujours se brosser! Quitte à finir en mille morceaux, il n’aurait pas le plaisir de me voir pousser mon honneur de côté, en plus de me détruire physiquement. Saleté! Je ne cherchais pas non plus à ce que les autres fassent quoi-que-ce soit pour m’aider, tiens.
 
Enfoiré… Tu mérites d’être la preuve historique que l’immortalité n’est qu’un leurre!
 
Si mes menaces étaient si gentiment formulées et si petites, c’était parce que, mine de rien, il m’avait fait mal le chien. Et si je n’avais pas l’intention de me taire de sitôt, il n’était pas dit que je ne me retiendrais pas un tout petit peu quand même. Quoi? Qu’est-ce qu’il y a? Courageux, osé, fier, insolent, têtu et même grande gueule… Mais pas suicidaire.

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
avatar
Léonard Thé
Leo

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Mer 6 Sep - 12:33

Léonard tourna la tête vers l'étrange corbeau qu'elle crut décharné un peu plus loin. Ah ? Ca par contre c'était un peu bizarre, mais cela ferait un très bon model pour dessiner ! Surprise du ton suspicieux de l'homme, elle se contenta d'hausser les épaules avec un sourire d'ange.

— Surprise ? Oh si je le suis ! Mais bon, il n'y a pas de quoi en faire tout un fromage...

Que savait-elle faire... pleins de choses ! Mais étant en école d'arts et pas mal douée dans son genre, elle savait surtout peindre, dessiner, sculpter, et chanter. Elle avait quelques compétences en cuisine mais la jeune fille préférait les gateaux... et elle avait déjà servie en tant que serveuse, alors s'il y avait un petit restaurant, peut-être pourrait-elle postuler. Mais la rouquine n'eut pas le temps de dire quoique ce soit qu'un nouvel échange se faisait avec le blond... qualifié d'une drôle de manière d'ailleurs. "Gamin". C'était pas très poli quand même ! Enfin, Léo n'allait pas s'indigner pour quelqu'un qu'elle ne connaissait pas... même s'il était très mignon avec sa capuche et son air de félin.

Crac.

Ah ça, elle ne l'avait pas vu venir. Le blond s'effondra dans un bruit presque inquiétant d'os qui se brisent. D'ailleurs, vu son souffle saccadé et son visage un peu torturé par la vive douleur qui le parcourait, il devait quand même avoir sacrément mal.

— De mon point de vue ça ressemble un peu à du kidnapping quand même.

Une personne normale devrait se mettre à geindre et à courir en sens inverse... mais au vu de ce qui venait de se passer, si le brun voulait s'en prendre à Léonard il n'aurait qu'à encore une fois claquer des doigts. Alors la jeune femme s'accroupit près du blond, sortit de son sac une bouteille d'eau, l'ouvrit, et la déposa près d'une des main du garçon. Elle ne pouvait pas essayer de le soigner si l'autre lui voulait du mal, mais au moins, il pourrait se déshydrater !

— Désolée, si c'est vraiment un démon je crois que je serais pas trop en mesure de t'aider ! ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t166-leonard-the-validee#870
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Mer 6 Sep - 12:41

Notes HS:
 

Erelyth était confortablement installée à son bureau principal lorsqu'un drôle de corbeau fit voler des dizaines de feuilles dont elle était en train de s'occuper. Surprise, ses yeux mauves mirent un temps à analyser la scène.

— Mais je rêve ou il se paie ma tête ? Oust ! Fichu corbeau !

Elle grognait. Même si cela provenait assurément de Malphas, cela l'irritait au plus haut point qu'on ne l'appel de cette manière. Que ce passait-il, encore ? Certains avaient du travail tout de même ! Dépitée, la diplomate aux cheveux d'argent se leva, referma ses tiroirs, remit ses bretelles et son col de chemise en place avant de sortir du QG. Elle prit soin de réduire son aura afin de passer pour une simple humaine, afin que quiconque y étant sensible ne puisse pas déterminer sa nature de démone sans la connaître au préalable. Elle suivit non sans mal le corbeau qui l'emmenait vers la présence de Malphas, et y découvrit une scène qui lui fit arquer un sourcil.

Rapide, la démone —dont on pouvait noter un certain aspect de mise en scène— apparut presque instantanément près de son chef. Ses cheveux ne s'étaient pas encore replacé sur ses épaules qu'elle arqua un sourcil blanc tout en toisant le demi-démon en mauvaise posture et l'humaine accroupit près de lui.

Tiens, je ne la connais pas celle-ci.

Elle soupira. Se doutant que Malphas n'était pas innocent dans l'état du demi-démon, elle se contenta de jeter un regard au brun à ses côtés, dans l'attente d'explications. Un poing sur la hanche et l'air désinvolte, elle observa les gestes de chacun.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Mer 6 Sep - 16:58

Malphas n'était même pas d'humeur à sourire alors que le demi-démon poussait un râle de douleur suite à ses deux coups consécutifs. C'est qu'il avait réellement fini par l'agacer avec son petit numéro de tête brûlée. Pourtant ce n'est pas comme s'il n'était pas capable de faire montre de patience ou encore qu'il ne soit pas habitué aux sarcasmes.

La jeune humaine n'avait pas fuit malgré le numéro qui se jouait devant elle. N'importe qui de sensé aurait prit les voiles. Malphas pouvait même affirmer que certains démons n'auraient pas prit le risque de rester dans les parages quand il manifestait le moindre signe même infime de colère. Pourquoi rien ne semblait pouvoir l'ébranler ? Le brun qui avait mille fois pesté face à l'émotivité de ses interlocuteurs humains s'en trouvait complètement désarçonné.

-Pourquoi est-ce que tu ne fuit pas ? La plupart des gens sont persuadés que je passe mon temps à tuer toute créature vivante croisant mon chemin.

Une affirmation qui avait le don de l'agacer, d'ailleurs parlant de mort le demi-démon avait donné son avis sur le sujet et sur ce qu'il aurait aimé voir arriver au Prince-Démon.

-Et pourquoi ne t'y essaye-tu pas gamin puisque tu semble si certain de détenir la vérité absolue ?

Grogna le démon plus du tout amusé. Finalement le faire prisonnier de l'Ombre ne l'intéressait plus du tout. Pas comme-ci ça avait eut beaucoup de sens de toute façon. Le démon se concentra, prêt à lui briser la nuque quand une démone le coupa instantanément dans son élan.

Le brun se stoppa et posa son regard doré sur sa seconde. Celle-ci n'avait pas encore prit la parole. Sans doute à elle aussi la situation devait lui paraître étrange mais probablement pas pour les mêmes raisons.

-Erelyth


Salua le démon tout en réfléchissant à la meilleure façon de présenter la situation à la démone sans s'attirer son habituel air blasé.

-J'ai trouvé ces deux là qui rodaient par ici...

Commença-t-il, regrettant de ne pas avoir tué le demi-démon avant l'arrivée de la démone.

-Le demi-démon se permet de donner des leçons de vie sur un sujet qu'il ne maîtrise pas vraiment, je pensais le ramener au QG mais il semblerait que la mort le tente davantage quant à l'humaine...

Il posa un regard sur la mystérieuse jeune fille avant de continuer.

-Elle cherche du boulot...

Dit comme ça c'était vraiment ridicule...
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Mer 6 Sep - 20:14

La douleur devenait, pour moi, de moins en moins supportable. J’avais beau répéter ne pas la craindre tant que ça; je la ressentais bien. Et, ça, je ne pouvais le nier. Au fond, je restais vulnérable, même plus qu’à moitié. Je n’avais même pas idée d’à quel point les démons pouvaient ressentir une quelconque douleur. Le pouvaient-ils? Bah, je ne l’étais qu’à moitié, cette règle ne semblait s’appliquer en rien sur ma personne.
 
Les sons se faisaient de moins en moins distincts, autour de moi. Ainsi, je ne pouvais que comprendre le sens des phrases, sans entièrement les décoder, cependant. Je compris que la demoiselle aux cheveux roux causa de kidnapping, ou quelque chose du style… Étant donné ma situation, je dirais être le plus proche d’un cas de kidnapping que qui-que-ce soit d’autre. J’entendis autre chose, aussi. Quelqu’un semblait s’adresser à moi. Le démon… Il n’avait pas bien prit ma remarque, mais ne m’avait rien pété d’autre que les jambes, heureusement pour moi.
 
-Et pourquoi ne t'y essaye-tu pas gamin puisque tu semble si certain de détenir la vérité absolue ?
 
Sans doute avais-je pu comprendre chaqu’un de ses mots parce que je m’étais bien concentré, sachant que ça me concernait. La mort…? Bof, ça ne me semblait pas être une si belle offre. Je préférais encore ignorer et pourtant affirmer que de prouver mes paroles en mourant, là, tout de suite. Déjà, l’idée en elle-même ne m’attirait pas réellement… Et puis, ça satisferait de trop le démon, de me voir me laisser mourir.
 
Ma vision était trouble mais je suis certain de pouvoir affirmer que le brun s’apprêtait à me tuer. Sans doute me blesser, tiens, mais plus en raccord avec ses mots, j’affirmais qu’il souhaitait ma mort, malgré l’affirmation précédente. Oh, chouette, je m’étais rendu assez intéressant pour qu’il se salisse les mains rien que pour moi! Pourtant… Je n’étais pas mort.
 
Il y avait une autre personne… Une aura différente de celle du démon aux cheveux bruns se dégageait de ce qui me semblait être une alliée du démon, comme j'allais le comprendre plus tard grâce aux salutations. Oh, encore plus chouette, j’avais deux ennemis, à présent. Peut-être allait-elle me tuer, elle aussi. Oh, quoiqu’on ne puisse tuer deux fois la même personne. Était-ce possible? Peut-être avec le don de la résurrection. Oh, peut-être allait-elle me torturer? Ah non, pas assez important aux yeux des démons toussa toussa… Pourtant, le brun avait bien failli m’achever, alors, que croire?  
 
Le démon salua la demoiselle à la chevelure blanche/argentée en prononçant un nom étrange qui semblait être le sien. Nom que j’oublierais sans doute bien trop rapidement, de toute manière. Et puis, est-ce que son nom était ma priorité? Non, sur le coup, c’était ma survie… Si seulement je pouvais m’en sortir vivant de cette situation, je serais convaincu d’être un sacré veinard.
 
Pendant un moment, le brun discuta avec la seconde demoiselle présente, expliquant la situation à sa manière. Il expliqua deux/trois trucs au sujet de la paumée que je commençais doucement à oublier, ce qui me raviva la mémoire. Et puis, il mentionna aussi mon existence, si je ne me trompais pas. Il parla d’un QG et de mort. Il allait me tuer au QG? Euh… Non. Je n’avais pas bien compris mais ça ne devait pas être ça. Je toussotai légèrement pour me relever, repoussant la mèche devant mon œil droit, soufflant alors qu’elle retomba, comme d’habitude, sur ma tronche. Et ce avant de soupirer
 
Killian Plisetsky…
 
Je n’arrivais pas à dire plus, mais au moins, ce serait une bonne chose qu’une personne ici retienne mon nom. Ne serait-ce que pour raconter ma mort, tiens. Ou pour que personne n’appelle son gosse « Killian ». Ou juste parce que je voulais parler mais ne pouvait rien dire d’autre. De toutes façons, ma gueule boudeuse en disait long sur la souffrance que je pouvais rêver de faire subir à l’autre con aux cheveux bruns.

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
avatar
Léonard Thé
Leo

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Aujourd'hui à 11:07

Les échanges continuèrent, jusqu'à ce qu'une très jolie femme malgré sa chevelures et ses yeux bizarres se pointent non loin de l'autoproclamé démon. Léo de son côté était toujours accroupit, mais s'était un peu redressée alors que le beau brun s'adressait directement à sa personne.

— Mais bon sang c'est bientôt finit ce complexe de la victime ? Comme je le disais, au pire, t'es vraiment un démon, et que je fuis ou non tu arriveras à me rattraper ! Et que les gens soient persuadés de quelque chose à ton sujet ne m'intéresse mais alors pas du tout.

Puis, la moue un peu boudeuse et les sourcils froncés, Léonard tendit une autre bouteille contenant cette fois du jus de gingembre vers ce qu'elle croyait être un jeune démon.

— Tiens, avale-moi ça, peut-être que tu seras moins grognon.

Elle entendit le nom de la femme. Erelyth ? C'était mignon ça aussi ! Quoiqu'un peu étrange... oh, elle aussi était un démon ? En tout cas elle affichait un petit air blasé et surpris. Léonard fit un petit signe de la main avec un grand sourire, car après tout, la politesse ça n'avait pas de prix !

La femme aux cheveux argentés croisé les bras en haussant un sourcil quand le brun termina son envolée lyrique. A quoi pouvait-elle bien penser ? Elle semblait un peu désemparée par la présence de la jeune fille et du blond un peu cassé en deux. Léo et Erelyth tournèrent toutes deux la tête vers le plus petit à terre : il grognait... non ! C'était un prénom ! Léonard sauta sur ses deux pieds, soudainement enjouée, faisant danser autour d'elle son écharpe et sa jupe bon-marché. Elle s'inclina vers le trio très étrange, et s'exclama d'un voix clair et trop chantante au vu de la situation :

— Et moi je m'appelle Léonard Thé ! Mais vous pouvez m'appeler Léo ! Je sais pas si je peux faire beaucoup de choses pour vous aider, mais je sais peindre, dessiner, chanter, ah ! J'ai été serveuse aussi... et j'ai pas peur de grand chose, j'y peux rien, il me manque un truc dans le cerveau.

Ouais... dis comme ça, ça faisait très con. Mais la femme aux cheveux blancs sur le côté marqua un temps d'arrêt, fixant de ses yeux mauves Léonard, puis Killian. Elle s'approcha, sans soupirer ni même montrer un quelconque signe de désintérêt, bien au contraire.

Elle s'avança de quelques pas très souples et très félins. Léonard était presque subjuguée... oh pas de quoi tomber amoureuse ! Mais tout de même...

Erelyth se baissa au niveau du blondinet, et tendit une main vers son épaule. Le contact semblait doux, mais au vu de ce qu'avait été capable de faire le démon à côté, Léonard eut un léger doute quant aux bonnes intentions de la démone, jusqu'à ce qu'elle ouvre la bouche.

— Je m'excuse pour lui, on est tous un peu à cran plus que de raison, Killian. Je te transmets assez d'énergie pour que tu puisses te redresser, mais je ne pense pas que cela puisse soigner tes jambes... enfin, on peut te transporter au QG pour voir nos soigneurs, à l'hopital, ou chez toi si tu préfères. N'est-ce pas Malphas ?

Elle se retourna et jeta un oeil derrière elle. Alors comme ça il s'appelait Malphas ? C'était drôle...

— On dirait le nom du prince démon de la discorde dans un jeu de rôle... je crois que c'était INS le nom !
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t166-leonard-the-validee#870
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Aujourd'hui à 17:03

Malphas n'avait pas vraiment porté attention aux propos de la petite humaine. Il posa un bref regard sur le jeune demi-démon qui avait craché quelque chose, visiblement un prénom le tout dans un grognement de douleur. Peut-être, je dis bien peut-être Malphas admettait y avoir été un peu fort, après tout c'était juste un jeune occulte à la langue un peu trop pendue, pas de quoi se prendre la tête. Silencieux, il posa un regard sur la dénommée Léonard qui se présentait comme si elle s'attendait à ce que l'Ombre lui propose un poste là tout de suite maintenant. A dire vrai le brun ne voyait pas vraiment ce qu'il pouvait lui proposer. "Tu veux pas me faire une peinture pour mon bureau ?" non c'était pas vraiment son truc. Quant à son "il me manque un truc dans le cerveau" ça sonnait un peu étrangement, pour ne pas dire stupide.

-Dans la zone 2, y a une taverne, ils seront peut être intéressés par une serveuse.

Voilà à quoi il en était réduit, à trouver du boulot aux habitants. Quand les choses étaient-elles devenues aussi bizarres pour lui ? Erelyth s'était excusé en son nom, comme s'il n'était qu'un enfant turbulent ayant fait des bêtises. Le démon soupira alors que la démone avait redonné de l'énergie au demi-démon. Sans doute celui-ci voudrait repartir chez lui. Avec ses deux jambes brisées il était sans doute fichu mais Malphas pouvait encore défaire ce qu'il avait fait fait. Claquement de doigt, inutile, il avait juste besoin de se concentrer pour utiliser son pouvoir mais un geste permettait mieux de visualiser qui en était à l'origine.L'une des jambes du blondinet venait de retrouver son état d'origine.

-Ou alors je peux te soigner, tes jambes resteront fragiles quelques temps et il vaudra mieux que tu reste dans le coin que je puisse intervenir si nécessaire mais au moins tu es à peut prêt sur de te remettre totalement. En revanche je te demanderais de réfléchir à l'opportunité de rejoindre l'Ombre une fois remit.

En attendant une réponse du blond la fille avait commencé à délirer sur son nom et un jeu. Le brun eut un sourire en coin avant de répondre :

-Ah oui, je passerais à la taverne pour y jouer alors, humaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Killian Plisetsky
Bad Tiger

MessageSujet: Re: Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)   Aujourd'hui à 18:25

Les conversations me paraissaient de plus en plus futiles… Et surtout je n’arrivais plus trop à me concentrer. En gros j’avais compris deux/trois trucs… Et j’arrivais encore à comprendre le principal… Tant mieux. Je n’étais pas encore HS. Même si cela n’allait pas tarder… Alors, de quoi parlaient-ils?
 
La demoiselle semblait ne pas vouloir jouer les victimes… C’est ça? Eh ben… Qu’elle fasse la maligne alors, qu’est-ce que je m’en moquais. Il n’allait pas lui péter les jambes à elle, l’autre démon de mes deux—M’enfin, voilà autre chose. A présent elle se rapprochait de moins, me tendant quelque chose. Elle me voulait quoi? Que je le prenne? Gne? Elle prétendait que je serais moins grognon? Moi, grognon? Mais pas du tout! Je ne grognais carrément jamais. Rien que pour le coup, je tournai la tête en grognant. Bah tiens, elle voulait m’entendre grogner? Elle était servie.
 
Après ça elle se mit à brailler des trucs sur elle. Oh, bah quoi? Elle aurait chuchoté que j’aurais l’impression de l’entendre hurler. Déjà parce que j’avais mal et que j’entendais presque pas, et puis parce qu’elle me les cassait pas mal, à la fin.
 
Voilà que l’autre femme me causait maintenant… Mais laissez-moi agoniser en paix! Comment ça, j’abuse de dire que j’agonisais? Moi, abuser? Jamais de la vie! M’enfin… Je pigeais pas grand-chose… Elle parlait de… De… D’excuses? Elle s’excusait? Ah non—elle excusait le démon…  Au fur et à mesure qu’elle causait, je me sentais de mieux en mieux… Et en plus, je l’entendais mieux. Ainsi, lorsqu’elle prononça le nom de « Malphas », je ne pus simplement pas le rater. Alors ce mec était Malphas? Oh meeerde! Ceci expliquait cela, en tout cas!
 
La demoiselle m’avait proposé de me ramener chez moi, entre autre. Chose que j’aurais très bien pu accepter… Mais avec ces jambes là… J’étais bon pour rester couché jusqu’à ce que ça guérisse tout seul… Et moi, ça ne me plaisait pas des masses comme idée. Heureusement pour moi, ça n’était pas la seule option.
 
-Ou alors je peux te soigner, tes jambes resteront fragiles quelques temps et il vaudra mieux que tu reste dans le coin que je puisse intervenir si nécessaire mais au moins tu es à peut prêt sur de te remettre totalement. En revanche je te demanderais de réfléchir à l'opportunité de rejoindre l'Ombre une fois remit.
 
Après ça, la demoiselle se mit à causer du prénom du démon avec lui-même. Donc… Malphas souhaitait vraiment que je rejoignes l’Ombre? Mais pourquoi? Toujours était-il que maintenant, ça m’intéressait pas mal de rester là-bas… Avec mes jambes caoutchouc, ça risquait d’être compliqué de faire quoi-que-ce soit. Avec un soupire j’hochai la tête
 
Ok, je suis d’accord. En plus, maintenant, je suis curieux à propos de l’Ombre. Mais pourquoi tu aimerais que je rejoigne votre groupe, exactement?
 
Si ça se trouvait, il proposait juste à tous ceux qu’il croisaient… Ou à des gens au hasard… m’enfin, je saurais vite, n’est-ce pas?

.......................................................................


Fuck you Baka
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t170-killian-plisetsky
 
Puis-je vous indiquer votre chemin ? (Léonard, Killian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken World :: Partie RP :: Zone 1 :: Rues désertes-
Sauter vers: