Partagez | 
 

 Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Lun 4 Sep - 18:28

Quand bien même il n'était pas raisonnable pour nos deux occultes quelques peu grisés par l'alcool et cette étrange soirée de quitter la ville d'Eden Lake pour se mêler aux humains et s'amuser dans leur monde, la soirée semblait vouloir s'y poursuivre. Même Erelyth habituellement si refractaire aux mauvais plan du prince démon avait su se laisser convaincre par ses propos.

-Les démons ne sont pas des créatures raisonnables par essence.

Avait-il répondu, l'expression amusée. Malphas aimait cette partie de leur nouveau monde qui ignorait tout de leur existence, il aimait à s'y déplacer, s'y amuser. Étrangement, malgré tout le temps qu'il y avait passé jamais il n'y avait erré en compagnie de qui que ce soit. Il fallait bien une première à tout.

Alors que tout deux s'avançaient vers la sortie de la ville, Erel avait lâchée une phrase qui valut un sourire au démon. Le temps avait tellement peu de prise sur eux et pourtant il leur arrivait encore de se sentir comme de jeunes démons.

-Il semblerait que peu importe combien nous avons vécu, ce monde n'a pas fini de nous en apprendre.

Et Lucifer que c'était intéressant. Malphas se découvrait un nouvel intérêt pour ces sentiments qu'il avait cherché à étouffer jusque là, bien décidé à ne plus lutter contre il passa la barrière, toujours main dans la main avec la démone.

-Où est-ce que tu veux te rendre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Lun 4 Sep - 18:46

—Les démons ne sont pas des créatures raisonnables par essence.

Ce n'était pas faux, sans être totalement vrai non plus. Mais Erelyth ne réagit pas tout de suite, se contentant de se laisser guider par son compagnon démoniaque. Elle fut beaucoup plus surprise à la seconde intervention de Malphas. Ses yeux mauves pétillèrent de stupéfaction alors qu'elle s'immobilisait presque brusquement. Après la confusion vint le fou-rire. Un rire cristallin et sincère, à gorge déployée comme cela ne lui arrivait que trop rarement. Des larmes scintillèrent aux bords de ses yeux, et la démone finit par se calmer. Elle se remémora certaines de leurs discussions, concernant le goût de l'une pour le monde humain, chose considérée comme futile par le second. Mais il semblait avoir changé d'avis et d'opinion... ce n'était pas une mauvaise chose, après tout, ils avaient tous deux décidés de rester.

— Alors ça y est, tu t'es enfin décidé à ne pas rejeter en bloc tout ce qui existait en ce monde ?

Elle se moqua avec douceur du brun près d'elle. C'était à la fois mignon et surprenant. La diplomate ne put déterminer si l'alcool y était pour quelque chose, mais la sensation qu'elle en tirait était en revanche très agréable.

—Je finirais peut-être par t'apprendre à jouer aux cartes...

Où voulait-elle se rendre ? Dans leur état respectif, partir au sein même d'une ville humaine était loin d'être une bonne idée. Non, Erelyth préfèrerait un coin tranquille mais différent d'Eden Lake : la raison et la logique lui intimèrent tout de même de ne pas trop s'éloigner.

— Allons nous balader en foret... cela fait des semaines que je n'ai pas vu un lapin sauvage.

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Mar 5 Sep - 11:42

Et la voilà riant, se moquant et sans doute pas que à cause d'une trop forte consommation d'alcool. Le démon demeura impassible, laissant le temps à l'hilarité de la démone de se dissiper. Malphas n'avait pourtant pas l'impression d'avoir dit quelque chose d'aussi drôle que ça, mais il est vrai qu'il avait en partie renoncé à essayer de comprendre tout ce qui passait par la tête de la démone, c'était déjà bien assez complexe de comprendre ce qui se trouvait dans la sienne.

-Si je rejetais complètement ce monde je n'aurais pas passées ces dernières semaines au milieu des humains.

Encore qu'il ne s'était pas complètement mêlé à eux, préférant visiter les lieux, s'imprégnant des ambiances tout en se tenant toujours légèrement en retrait. Malphas n'aimait pas vraiment les humains mais il était capable de l'admettre, ils étaient intéressants.

-Tu sais bien que je serais incapable de jouer aux cartes même si ma vie en dépendait.

Dit-il roulant des yeux quand bien même les propos ne furent pas d'une réelle exactitude. Erelyth avait finalement choisi le calme de la forêt qui jouxtait la frontière démoniaque d'Eden Lake. Si ce n'est pas vraiment ce qu'avait le démon en tête il s'enfonça tout de même entre les arbres, rebondissant sur les mots de la démone avec un petit air moqueur :

-Après les chatons, le lapin ? Devrais-je essayer de te trouver un chiot à ma prochaine excursion en ville ?

Plaisanta-t-il, faisant allusion aux petits félins que la démone avait ramenés avec son très jeune protégé.

-Je ne suis pas sur qu'il y en ait beaucoup à cette saison. Les animaux de ce monde sont encore plus imprévisibles que les humains...

Reprit-il plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Mer 6 Sep - 12:13

Mais c'était que ce tendre Malphas lui faisait des révélations ? un sourcil arqué et le sourire plus malin que jamais, Erelyth haussa doucement ses épaules, faisant glisser son kimono bleuté de ce geste innocent.

— Qui sait, pour moi tu as juste disparu pendant des semaines à l'extérieur. Tu aurais très bien pus retourner dans ton monde d'origine, Prince-Démon.

Mais le regard que la démone eut à cet instant trahit le fait que cela l'aurait affecté. Elle tenta de ne pas y penser : il était là de toute façon, et malgré l'alcool, il était aisé de définir que la diplomate restait alerte, quelques bons réflexes en moins en cas d'attaques de démons majeurs.

Mais bien heureusement ces derniers seraient perceptibles de loin en plus de ne pas faire partie des rencontres les plus courrantes...

— Si tu voulais vraiment visiter ce monde, tu aurais pus me consulter, je te rappelle y avoir passé quelques siècles.

Mais elle ne lui en voulait pas. Déjà parce que leur relation jusqu'à ce soir n'était pas sous son meilleur jour et que le plaisir de la découverte par soi-même était quelque chose que la démone ne souhaitait enlever à personne. Et puis, c'était signe d'intérêt de la part de Malphas, chose encore très peu convenue depuis qu'ils se connaissaient. Erelyth passa outre la moquerie sur les chatons et les lapins. Alors qu'ils s'enfonçaient entre les arbres et les plantes gelées, la démone reprit la parole :

— Alors, premièrement, un lapin ça n'hiberne pas donc il est tout à fait possible d'en trouver à cette saison, et ensuite... c'était juste un prétexte pour ne pas à voir quelqu'un d'autre que toi. Et on ne se moque pas de mes petites boules de poils !

Avec un ton plus doux, et un sourire presque gêné, elle continua :

— Et puis c'est Lukhya qui me les a demandé... et ça anime l'étage, ce n'est pas si mal quand on y pense, ce n'est pas comme si à part mes deux élèves, je recevais beaucoup de visites.

Elle pencha la tête de côté, un sourcil froncé :

— Et je ne compterai pas ton manège dans ma salle de bain comme une visite !

.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
avatar
Malphas
Chef de l'Ombre

MessageSujet: Re: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Ven 15 Sep - 10:38

Malphas demeurait silencieux tout en écoutant les paroles de Erelyth. Retourner dans leur monde d'origine ? Le pouvaient-ils seulement ? Sans doute pas si aisément que ça, le portail semblait s'être refermé après avoir dégueulé son flot démoniaque, tant mieux dans un sens, ça évitait l'arrivée d'autres catastrophes majeures. C'est que Malphas ne tenait pas particulièrement à partager son terrain de jeu, pas plus qu'il n'avait envie de s'engager dans une véritable guerre avec des enjeux plus sérieux que le pseudo différent qui l'avait opposé à la Résistance. Quant à consulter la diplomate démoniaque pour se faire présenter les lieux il n'y avait même pas songé, sans doute car pour lui sa visite n'avait rien eut de sérieux, ce n'est pas comme s'il avait fait quelque chose de particulier et puis c'était en partie la démone qu'il avait fuit ou plutôt le différent entre eux.

Finalement parler de chatons et de demi-démon était plus facile, même s'il s'agissait de l'une des choses que le démon peinait à comprendre, il hésita quelques secondes puis reprit finalement la parole :

-Pourquoi est-ce que tu t'occupes de ces deux là quand tu as à disposition des dizaines de démons plus âgés ?


Il n'y avait aucun méprit dans sa question, juste un véritable désir de comprendre. Lui même n'était pas du genre à s'encombrer de ceux qui ne faisaient pas l'affaire et autant dire qu'un gosse demi-démon aurait besoin de quelques décennies avant d'être réellement utile. En attendant une réponse le démon, toujours taquin répliqua finalement à la dernière phrase d'Erelyth :

-Dois-je comprendre que je ne suis pas invité à renouveler l'expérience ?
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t82-les-pnj
avatar
Erelyth
Diplomate Démoniaque

MessageSujet: Re: Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)   Aujourd'hui à 11:37

Les épaules de la démone se secouèrent gentiment sous la dernière remarque du démon. Son sourire ne s'effaça aucunement alors qu'ils étaient toujours en pleine marche. Au revoir lapins te chatons, il était tout de même plus agréable de parler ainsi, pour l'une des rares fois où ça leur arrivait.

— Tu n'y seras pas invité si c'est pour repartir grave et boudeur !

Mais cette situation exceptionnelle les avait conduit à de drôles d'échanges, qu'Erelyth n'aurait échangé pour rien au monde. Elle était même très heureuse que son Prince-Démon ait pris l'initiative de les faire sortir du bar... Ludwig était de toute façon un peu trop entreprenant et séduisant pour une démone clairement éméchée.

En humant l'air frais de cet hiver qui durait depuis quelques temps, la démone toisa de ses yeux d'améthystes son compagnon du soir. S'intéressait-il vraiment à ce qu'il demandait ? Loin d'être extrêmement suspicieuse, à combien de reprises Erelyth s'était prise des remarques concernant les humains ou les demi-êtres... inutiles, orgueilleux, des scélérats, des parasites... elle respira par le nez et finit par répondre.

— Tu aurais été autre chose que le Malphas que je connais, j'aurais probablement fait appel à ma curiosité naturelle, mon envie de découvrir, ou même le fait de n'avoir eu personne à aimer à part moi-même. Ce qui n'est en rien faux, mais tout ça me servirait de prétexte si on me posait la question.

Elle pencha la tête de côté. C'était osé, comme réponse ! Mais Malphas avait été honnête sur bien des points ce soir. Et pour une fois que les masques tombaient, il aurait été bête de ne pas continuer le fil de sa pensée. Cela pouvait se ressentir : en temps normal, même envers Malphas, Erelyth aurait caché le fond de son esprit, de la même manière qu'on pourrait barricader un précieux jardins.

— Je ne pense sincèrement pas avoir un quelconque instinct maternel. Mais...

Elle réfléchit, hésitante. Parler d'elle n'était peut-être pas une si bonne idée, mais au pire, elle ferait comme si cette conversation n'avait jamais eu lieu.

— Mais je me souviens très bien de ce que j'étais capable de faire à l'âge d'Ayu et de Lukhya. Et en prenant quelques décennies de plus, je sais ce que j'aurais été capable de faire si on m'avait tendu la main, ou si un démon s'était attardé sur mon cas. Je n'ai aucun réel lien avec eux, je ne pourrais pas les guider. Mais je peux leur apprendre à s'en sortir mieux que quiconque, avec des moyens à leur niveau, et surtout leur donner l'utilité et l'intérêt qu'ils méritent. Ce sont des enfants mais ils sont déterminés et ambitieux, surtout Ayu. J'ai longtemps observé les humains comme les démons ou les autres occultes, et les plus expérimentés ne sont pas les plus dangereux.

Elle reprit son souffle, ses mains avaient légèrement tremblés. L'alcool était tout de même beaucoup trop fort pensa-t-elle. D'un ton beaucoup plus doux et maîtrisé, elle ajouta :

— Tu es dangereux Malphas... mais tu as un caractère unique qui n'aurait pas su s'adapter seul dans ce monde, je me trompe ? Enfin... tu n'es pas obligé de me comprendre sur ce point là, je ne t'en voudrais pas. Je connais nos différences, et c'est déjà beau que tu t'intéresse à ce que je pense et pourquoi je fais certaines choses...

Elle eut un sourire un peu plus amère cette fois-ci, à la limite de la grimace sans pour autant perturber son visage.

— Ca fera au moins une personne en quelques centaines d'années...




.......................................................................
En un mot comme en sang,
Qui ne dit mot, consent,
A mots ouverts,
Je passe ~
Revenir en haut Aller en bas
http://broken-world.forumgratuit.fr/t20-erelyth-en-clair-obscur
 
Une soirée au milieu du commun des mortels (Erelyth)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken World :: Partie RP :: Extérieur de la ville-
Sauter vers: